Index

Proverbes : maro

Proverbe Akanga be tsy vakin' amboa. [Veyrières 1913]
Akanga irai-dia tsy vakin’ amboa. [Nicol 1935 #411]
Akanga maro tsy vakin' amboa. [Rajemisa 1985 #41, Rajaonarimanana 1995, Abinal 1888, Veyrières 1913, Rinara 1974]
Ny akanga irai-dia tsy vakin’ alika. [Cousins 1871 #2133]
Ny akanga maro tsy vakin' amboa. [Rinara 1974 #2839]
Interprétation malgache Ny firaisana no hery. [Rajemisa 1985 #41]
Traduction française Lorsque les pintades sont nombreuses, le chien n'en saisit aucune. [Abinal 1888]
Lorsque les pintades vont en troupe, le chien n' en saisit aucune. [Veyrières 1913 #5160]
Pintades en troupe, un chien ne les disperse point. [Rajaonarimanana 1995]
Une troupe de pintades est impénétrable au chien. [Nicol 1935 #411]
Interprétation française L'union fait la force. [Rajaonarimanana 1995, Veyrières 1913 #5205, Abinal 1888]

Proverbe Akoholahy maneno an-drova, ka samy te-hoderain' ny tompony. [Rinara 1974]
Akoholahy maro an-drova : samy ta-haneno avokoa. [Veyrières 1913 #181, Cousins 1871 #64]
Toy ny akoholahy an-drova : ka tsy vitan' ny miedinedina fotsiny fa te-haneno koa. [Rinara 1974 #4249]
Toy ny akoholahy an-drova: samy ta-haneno avokoa. [Houlder 1895 #814]
Traduction française Coqs nombreux dans un enclos : chacun veut chanter et faire taire les autres. [Veyrières 1913 #181]
Pareils aux coqs habitant la même cour: ils veulent tous chanter en même temps. [Houlder 1895 #814]
Interprétation française Se disait de l' entourage du souverain, des courtisans qui veulent tous avoir la première place. [Veyrières 1913 #181]

Proverbe Ambatsilahy voa arato : sady maro saoka, maro saohina. [Samson 1965 #A40]
Ambatsy lahy voa harato: sady maro saoka, maro saohina. [Houlder 1895]
Interprétation malgache Ambatsy lahy voa harato: sady maro mifaoka no maro faohina. [Houlder 1895]

Proverbe Andevo maro tompo, ka mifidy ny avo tokonana. [Rinara 1974 #212]
Andevo maro tompo: mifidy izay avo tokonana. [Veyrières 1913 #536, Cousins 1871 #172]
Traduction française Esclave qui est à plusieurs maîtres : il travaille d' abord pour celui qui est le plus riche. [Veyrières 1913 #536]

Proverbe Arivo vavy iray tanàna tsy mifandrandrana, toy ny zozoro. [Cousins 1871, Veyrières 1913]
Ny zozoro no maro vavy tsy mifandrandrana. [Rinara 1974 #3386]
Traduction française Mille femmes qui sont dans le même village et qui ne s' aident pas à tresser leurs cheveux, c' est comme les joncs qui eux aussi ont une touffe sur la tête et ne s'entraident pas. [Veyrières 1913 #1752]
Interprétation française Il faut s'entraider. [Veyrières 1913 #1752]

Proverbe Ataovy betsaka ny sakaizanao, fa ataovy vitsy ny itokiana. [Veyrières 1913 #5067]
Ataovy maro ny sakaiza, fa ataovy vitsy ny mahatoky. [Veyrières 1913 #5067]
Ataovy maro ny sakaiza, fa iray ihany no itokisana. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Ohabolana mampahatsiaro fa na maro aza ny namana, vitsy no tena azo itokisana. [Rajemisa 1985]
Traduction française Ayez beaucoup d' amis, mais confiez-vous à un petit nombre. [Veyrières 1913 #5067]

Proverbe Aza manao sofin' ny mpitaiza maro anaka. [Rinara 1974]

Proverbe Dia maro mahatsara hatovo. [Samson 1965 #D2]

Proverbe Didimaso maro anaka, ka tsy mahita ny efa nihinana. [Houlder 1895]
Didimaso maro anaka : tsy mahita ny efa nihinana. [Veyrières 1913 #908]
Didimaso maro anaka : tsy nahita ny efa nihinana. [Cousins 1871 #845]
Traduction française Femme aux yeux chassieux qui a beaucoup d' enfants : elle ne distingue pas quels sont ceux qui ont déjà mangé. [Veyrières 1913 #908]
Un chassieux ayant beaucoup d' enfants: il ne voit pas ceux qui ont déjà mangé. [Houlder 1895]
Interprétation française Se disait des mères négligentes. [Veyrières 1913 #908]

Proverbe Dobo solom-pitaratra sy felatanan’ ny ory sy totohondrin’ ny osa, trano be fihantonan’ ny amponga, dadan’ ny maro. [Nicol 1935 #12]
Traduction française (Soyez) La nappe d’eau qui fait office de miroir, la main ouverte aux indigents, le poing qui protège les faibles, la salle où l’on suspend les tambours, le père de la multitude. [Nicol 1935 #12]

Proverbe Fatoram-poza: ny tongony maro, ka ny tratrany no voafatotra. [Veyrières 1913 #3673, Cousins 1871 #942]
Fatoram-poza : ny tongony maro nefa ny tratrany no voafatotra. [Rinara 1974 #1133]
Traduction française Manière d' attacher un crabe : il a de nombreuses pattes et c' est sa poitrine qu' on lie. [Veyrières 1913 #3673]
Interprétation française S'y prendre maladroitement dans son travail. [Veyrières 1913 #3673]

Proverbe Fotsimbary tsy ilaozan' akatatra (akotry) ary lohan' omby tsy ilaozan-delany. [Rinara 1974 #1203]
Fotsimbary tsy ilaozan’ akatatra ; lohan’ omby tsy ilaozan-delany. [Cousins 1871 #991]
Fotsimbary tsy ilaozan' akatatra, lohan' omby tsy ilaozan-delany, teny maro tsy ilaozan' ny ota. [Veyrières 1913]
Fotsimbary tsy ilaozan' akatatra, tanàna tsy ilaozan' adala. [Rajemisa 1985 #42]
Ny vary tsy ilaozan' akatatra, tanàna tsy ilaozan' adala. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Na aiza na aiza tsy maintsy ahitana olona hafahafa miavaka amin' ny maro ihany. [Rajemisa 1985 #42]
Tsy maintsy misy tsininy kely fa tsy tsara tanteraka akory. [Rajemisa 1985]
Traduction française Dans du riz blanc, il reste toujours des grains non décortiqués; dans une tête de boeuf, il y a toujours une langue ; dans un long discours il y a toujours quelques fautes. [Veyrières 1913]
Interprétation française Il ne faut pas demander l' impossible. [Veyrières 1913 #5752]

Proverbe Foza mantsina an-karona : ny iraika manamaimbo ny maro. [Samson 1965 #F45]

Proverbe Haja omena ny tantely no anaovana azy sorona, fa ny mamy toa azy maro ihany. [Rinara 1974 #85]
Haja omena ny tantely no anaovana azy sorona, fa ny mamy toa azy mba misy ihany. [Houlder 1895 #851]
Traduction française C' est par considération envers le miel qu' on l' emploie dans les sacrifices, mais il y a d' autres choses qui sont tout aussi douces. [Houlder 1895]

Proverbe Hevitsiñi ty maro mahataka-davitse. [Poirot & Santio: Vezo]
Traduction française Idée de beaucoup va loin. [Poirot & Santio: Vezo]

Proverbe Hianao no dobo solom-pitaratra, felan-tanan' ny ory sy totohondrin' ny osa, ary trano be fihantonan' ny amponga sy dadan' ny maro. [Rinara 1974]
Hianao no dobo solom-pitaratra, sy felatanan' ny ory, sy toto-hondrin' ny osa, tranobe fihantonan' ny amponga, dadan' ny maro. [Veyrières 1913 #812, Cousins 1871 #1061]
Traduction française Vous êtes le réservoir d' eau qui tient lieu de miroir, vous êtes la main des malheureux et le poing des faibles, vous êtes la grande case où le tambour est suspendu, vous êtes le père de beaucoup. [Veyrières 1913 #812]
Interprétation française Ces paroles se disaient des protecteurs et des bienfaiteurs. [Veyrières 1913 #812]

Proverbe Hoatry ny ondrilahy maro am-pisoko. [Veyrières 1913 #3469]
Traduction française C' est comme plusieurs béliers dans le parc. [Veyrières 1913 #3469]
Interprétation française Ils ne s' entendent pas et se battent ; ce proverbe se disait des sens qui ne s'entendent pas. [Veyrières 1913 #3469]

Proverbe Izay manan-tsira, mahay mahandro, izay tiam-bady mahay miteny. [Rinara 1974 #103]
Manan-tsira ka mahay mahandro. [Houlder 1895 #1600, Nicol 1935 #284]
Manan-tsira ka mahay mahandro, tiam-bady ka mahay miresaka. [Veyrières 1913]
Manan-tsira ka mahay mahandro, tiam-bady ka mahay miteny. [Cousins 1871 #1523, Veyrières 1913]
Manan-tsira ka mahay mahandro, tiam-bady, ka mahay miteny, be vola ka maro mpankasitraka. [Rinara 1974]
Traduction française Etre bon cuisinier parce qu’on a du sel. [Nicol 1935 #284]
Qu' a du sel fait bonne cuisine, qui possède l' amour de son époux sait parler. [Veyrières 1913 #1293]
Quand on a du sel, on peut faire la cuisine. [Houlder 1895 #1600]
Interprétation française On réussit quand on a ce qu' il faut. [Veyrières 1913 #1293]

Proverbe Kakazo maro tanantanana tsy ilatsaha-mananika. [Samson 1965 #K10]

Proverbe Karazan' ontsy (akondro ranjalia) aho, ka madini-boa fa maro mpitia. [Rinara 1974 #1599]

Proverbe Ladim-boatavo ny olombelona : iray fototra, fa maro rantsana. [Veyrières 1913 #1087]
Traduction française Il en est des hommes comme des tiges de citrouilles : il n' y a qu' une tige, mais elle se partage en beaucoup de rameaux. [Veyrières 1913 #1087]
Interprétation française Se disait des familles. [Veyrières 1913 #1087]

Proverbe Lany lena, ohatra ny valalan’ ny maro an-drano. [Cousins 1871]
Lany lena, tahaka ny valalan' ny maro an-trano. [Rinara 1974 #1737]

Proverbe Manan-jara izay maro anaka, fa tsy ilaozan' izay hahavelo-maso, na lahy na vavy : ny vavy mpanihika, ny lahy mpihalo-poza, ary ny zafy mpaka volo fotsy. [Veyrières 1913]
Traduction française Heureux les parents qui ont beaucoup d' enfants : ils ne sont pas abandonnés par leurs héritiers, garçons ou filles ; les filles prennent des poissons avec leurs paniers, les garçons prennent des crabes et les petits-fils enlèvent les cheveux blancs. [Veyrières 1913 #882]
Interprétation française Se disait des familles nombreuses. [Veyrières 1913 #882]

Proverbe Mangidy maro tia toa sakay. [Rinara 1974 #2105]
Mangidy maro tia, toy ny paraky. [Veyrières 1913 #4518, Cousins 1871]
Mangidy maro tia, toy ny sakay. [Veyrières 1913 #4518, Cousins 1871]
Traduction française Amer et cependant aimé de beaucoup, comme le piment ou le tabac. [Veyrières 1913 #4518]
Interprétation française Se disait aussi des choses difficiles, mais recherchées. [Veyrières 1913 #4518]

Proverbe Maro an-drano : tsy lavan’ amalona. [Samson 1965 #M84]

Proverbe Maro araby mitety molotra. [Samson 1965 #M13]

Proverbe Maro foana, toa tanam-poza. [Houlder 1895 #277, Cousins 1871]
Traduction française Être nombreux mais inutile, comme les pattes des crabes. Se dit de beaucoup de travailleurs qui font peu d' ouvrage. [Houlder 1895]

Proverbe Maro ihany ny hazo: fa ny fary no mamy. [Houlder 1895 #768, Cousins 1871]
Traduction française Il y a bien des espèces de plantes (litt. d' arbres): mais la canne à sucre seule est douce. [Houlder 1895]
Interprétation française Propos d' amoureux. [Houlder 1895]

Proverbe Maro, ka tsy mahalava amalona. [Veyrières 1913 #3204, Cousins 1871 #1637]
Maro ka tsy mahalava amalona, betsaka ka saro-tantanina. [Rinara 1974 #2140]
Traduction française L' anguille a beau être longue, les partageants étant nombreux, chacun n' aura que peu de chose. [Veyrières 1913 #3204]
Interprétation française Les parts sont petites. [Veyrières 1913 #3204]

Proverbe Maro ny fahoriana, fa ny rovi--damba ririnina no isany. [Veyrières 1913 #2526]
Traduction française Les misères sont nombreuses : avoir des vêtements en lambeaux pendant les froids de l'hiver, en est une. [Veyrières 1913 #2526]

Proverbe Maro ny mpihira fa ny manga feo no izy indrindra. [Rinara 1974 #2143]
Maro no mpihira, fa ny manga feo no izy indrindra. [Cousins 1871 #1638, Veyrières 1913]
Maro no mpihira, fa ny tsara feo no fidina. [Veyrières 1913]
Traduction française Il y a beaucoup de chanteurs, mais c' est celui qui a une belle voix qui est le meilleur et qui est choisi. [Veyrières 1913 #3587]
Interprétation française Parmi les bons on choisit les meilleurs pour discourir ou commander. [Veyrières 1913 #3587]

Proverbe Maro ny olona, fa hianao no andrian' ny saiko. [Veyrières 1913 #5099]
Traduction française Il y a beaucoup de gens, mais c' est en vous que mon esprit se repose. [Veyrières 1913 #5099]
Interprétation française Paroles dites à une personne. [Veyrières 1913 #5099]

Proverbe Maro ny omby any an' ala fa ny an' ny Andriana ihany no marani-tsofina. [Rinara 1974 #2145]
Maro ny omby any an-ala, fa ny marani-tsofina ihany no an' ny andriana. [Houlder 1895 #1410]
Maro ny omby any an-ala, fa ny marani-tsofina no ombin’ Andriana. [Veyrières 1913 #214, Cousins 1871 #1640]
Traduction française Il y a beaucoup de boeufs dans la forêt ; mais seuls ceux qui ont les oreilles taillées en pointe, sont les boeufs du souverain. [Veyrières 1913]
Il y a beaucoup de bœufs dans la forêt, mais seuls ceux qui sont marqués aux oreilles appartiennent au souverain. [Houlder 1895]
Interprétation française Il y a donc des distinctions à faire. [Houlder 1895]
Se disait pour signifier l' excellence d' une chose. [Veyrières 1913 #214]

Proverbe Maro ny sangy fa ny tain' amboa tsy hifampitorahana. [Rinara 1974 #2144]
Maro no sangy, fa ny tain’ amboa tsy azo hifanorahana. [Cousins 1871 #1639]
Maro no sangy, fa ny tain' amboa tsy azo ifanorahana. [Veyrières 1913 #4088]
Traduction française Il y a beaucoup de plaisanteries, mais cependant on ne peut pas se jeter des excréments de chiens. [Veyrières 1913 #4088]
Interprétation française Il y a des limites à la plaisanterie. [Veyrières 1913 #4088]

Proverbe Maro ny sola, fa ny an-tsatro-mena no izy. [Veyrières 1913 #2132, Cousins 1871 #1641]
Maro no sola, fa ny an-tsatro-mena no izy. [Houlder 1895 #2037]
Traduction française Beaucoup sont chauves, mais seuls ceux qui ont un chapeau rouge sont bien respectés. [Houlder 1895]
Il y a beaucoup de chauves, mais les vrais sont ceux qui sont coiffés de rouge. [Veyrières 1913 #2132]
Interprétation française Allusion au fait que la couleur rouge (ou pourpre) était la couleur distinctive de la famille royale. [Houlder 1895]
Plaisanterie sur le crâne rouge des vrais chauves et allusion à la pourpre royale. [Veyrières 1913 #2132]

Proverbe Maro ny valala, fa ny ambolo no tsara soratra. [Veyrières 1913 #5100]
Traduction française Nombreuses sont les sauterelles, mais c' est la sauterelle ambolo qui a de belles couleurs. [Veyrières 1913]
Interprétation française Se disait d'une personne aimée. [Veyrières 1913]

Proverbe Maro ny vorona fa ny goaika ihany no nihinana ny voanjo. [Rajemisa 1985]
Na maro aza ny vorona, dia ny goaika no nihinana ny voanjo. [Veyrières 1913]
Na maro aza ny vorona, ny goaika no nihinana ny voanjo. [Houlder 1895 #1072, Rinara 1974 #2730, Cousins 1871 #2010]
Interprétation malgache Rehefa misy toetra ratsy ahafantaran' ny olona anao, raha tahiny misy asa mifandray amin' io, dia ianao ihany no ho voatomboka nanao na dia tsy nanao aza. [Rajemisa 1985]
Traduction française Il y a beaucoup d' oiseaux, mais ce sont les corbeaux qui sont accusés d' avoir mangé les arachides. [Veyrières 1913]
Quoique les oiseaux fussent nombreux, ce sont les corbeaux seuls qui ont mangé les arachides. [Houlder 1895]
Interprétation française On accuse les gens qui ont déjà mauvaise réputation. [Veyrières 1913 #4249]

Proverbe Maro no sima, fa izay vaky orona no ratsy. [Houlder 1895 #1295]
Traduction française Beaucoup ont un bec-de-lièvre, mais ce sont ceux qui ont le nez rongé, (litt. cassé ou fendu) qui sont (vraiment) laids. Les gens affligés de la syphilis à la période tertiaire ont souvent le nez complètement défiguré. [Houlder 1895]

Proverbe Maro tanan-tsy miasa karaha foza. [Samson 1965 #M85]

Proverbe Maro tsy azo tompoina : roa mifamono, telo mifandoro trano, fa iray no mahasoa. [Veyrières 1913 #215, Houlder 1895]
Maro tsy azo tompoina, roa mifamono, telo mifanoro trano, fa ny iray no mahasoa. [Rinara 1974 #2146]
Maro tsy azo tompoina; roa, mifamono ; telo, mifonoro trano ; fa iray no mahasoa. [Cousins 1871 #1642]
Traduction française On ne peut être le serviteur de plusieurs: si on a deux maîtres, ils se battront (à cause de vous); si on en a trois, ils se mettront le feu à leurs maisons; il faut n' en avoir qu' un. [Houlder 1895]
On ne peut pas servir plusieurs souverains : quand il y en a deux, ils se battent ; quand il y en a trois, ils se font la guerre et mettent le feu aux maisons ; mais quand il n' y en a qu' un, c' est la paix et la prospérité. [Veyrières 1913 #215]
Interprétation française On ne peut pas servir plusieurs maîtres et l' autorité ne doit pas être partagée. [Veyrières 1913 #215]

Proverbe Maro vola ka hararavo. [Poirot & Santio: Vezo]
Traduction française Beaucoup de paroles comme l'accordéon. [Poirot & Santio: Vezo]

Proverbe Matokim--pitiavan’ ny maro, ka mifidy takona, maka mangina. [Rinara 1974 #2190, Cousins 1871 #1686]

Proverbe Moa ny somisi-tanana dia mpanokona ary ny mpandeha maro mpanao be hariva? [Rinara 1974]
Moa ny somisi-tanana dia mpanokona ? Moa ny mpandeha maromaro dia mpanao behariva ? [Veyrières 1913 #1667, Cousins 1871 #1931]
Traduction française Est-on cuisinier, parce qu'on a la peau des mains qui s' écaille et se soulève? appartient-on à une bande de détrousseurs de nuit, parce qu' on va en bandes nombreuses? [Veyrières 1913 #1667]
Interprétation française Il ne faut pas se fier aux apparences. [Veyrières 1913 #1668]

Proverbe Mpandranto maro anaka : any an-dalana no miala liana. [Rinara 1974]

Proverbe Ny alahelo no itafiam-boro-damba. [Veyrières 1913 #2542]
Ny fahoriana no itafiam-boro-damba. [Houlder 1895 #1460]
Ny fahoriana no itafiam-boro-damba ary isentoana anivon' ny maro. [Rinara 1974 #2947]
Traduction française C' est la misère qui fait porter des guenilles. [Houlder 1895 #1460]
C' est par misère qu' on va déguenillé. [Veyrières 1913 #2542]

Proverbe Ny andriamanjaka maro tia, fa tsy maro mahavatra. [Veyrières 1913 #222]
Traduction française Le souverain : beaucoup l' aiment, mais peu vont jusqu' à l' intimité. [Veyrières 1913 #222]
Interprétation française Les favoris du souverain sont peu nombreux. [Veyrières 1913 #222]

Proverbe Ny andriamanjaka tsy anao irery, fa maro mahay. [Veyrières 1913 #298]
Traduction française Le souverain n' est pas pour vous seul, mais il y a beaucoup de sages qui peuvent aussi lui donner des conseils. [Veyrières 1913 #298]
Interprétation française On disait ce proverbe à ceux qui cherchaient à prendre trop d'influence sur le souverain. [Veyrières 1913 #298]

Proverbe Ny be no basy. [Veyrières 1913 #444, Cousins 1871 #2194]
Ny be no basy, izay maro andrianina. [Rinara 1974 #188]
Ze be ro basy. [Poirot & Santio: Vezo]
Traduction française C' est le grand nombre qui vaut des fusils. [Poirot & Santio: Vezo, Houlder 1895 #242]
Le nombre remplace les fusils. [Veyrières 1913 #444]
Interprétation française Des soldats nombreux, même sans fusils, remportent la victoire ; l' union fait la force ; la quantité remplace la qualité. [Veyrières 1913 #444]

Proverbe Ny be vola maro sakaiza ary ny harena mampitombo tarehy. [Rinara 1974 #2921]

Proverbe Ny fandrahoan-kena maro manana fa ny vilanin--dronono sarotra ihamboana. [Rinara 1974 #2957]
Ny fandrahoan-kena no maro manana, fa ny vilanin--dronono sarotra ihamboana. [Veyrières 1913 #4544, Cousins 1871 #2210]
Traduction française Une marmite pour faire cuire la viande, beaucoup l' ont, mais une marmite pour le lait, il est difficile d' y prétendre. [Veyrières 1913 #4544]
Interprétation française C' est du luxe. [Veyrières 1913 #4544]

Proverbe Ny hevitry ny maro no fanjakana. [Veyrières 1913 #301]
Traduction française Le gouvernement du royaume dépend des conseils des chefs. [Veyrières 1913 #301]
Interprétation française Paroles du roi Andrianampoinimerina dans le discours qu'il fit avant de mourir. [Veyrières 1913 #301]

Proverbe Ny hovadina be ihany, fa ny horafozanina no tsy misy. [Veyrières 1913 #458, Cousins 1871, Rajemisa 1985]
Ny hovadina be ihany, fa ny rafozanina no tsy misy. [Houlder 1895]
Ny vadin-ko maro, fa ny rafozanina tsy misy. [Veyrières 1913 #1462]
Interprétation malgache Mora ny mitady izay halaina ho vady, fa ny ho rafozana, sarotra ny hahalala mialoha na ho tsara izy na ho ratsy. [Rajemisa 1985]
Traduction française Des personnes à marier, on en trouve assez, mais ce sont les beaux-parents (convenables) qui sont rares. [Houlder 1895]
On trouve assez facilement des femmes à épouser, mais on trouve rarement un beau-père ou une belle-mère qui donnent satisfaction. [Veyrières 1913 #458]
On trouve beaucoup de femmes à épouser mais il y a peu de beaux-parents qui contentent. [Veyrières 1913 #1462]
Interprétation française Le choix des beaux-parents est peut-être encore plus important que celui de la future. [Houlder 1895]
Le difficile n' est pas de se marier, mais de s' entendre avec ses beaux-parents. [Veyrières 1913 #1462]

Proverbe Ny maty aza te-ho maro. [Rinara 1974 #3132, Cousins 1871]
Ny maty aza te-ho maro, ka indrindra isika velona. [Veyrières 1913 #2901]
Traduction française Les morts eux-mêmes appellent les vivants au tombeau pour augmenter leur nombre ; à plus forte raison, nous qui sommes vivants devons-nous aimer la société. [Veyrières 1913 #2901]
Même les morts désirent être nombreux. [Houlder 1895]
Interprétation française Ce proverbe montre combien les Malgaches sont sociables. [Houlder 1895]
Ces paroles se disaient aux misanthropes et à ceux qui nourrissaient de la haine contre quelqu' un. [Veyrières 1913 #2901]

Proverbe Ny mpanjaka tsy manjaka olona iray, ary ny hevitry ny maro no mety. [Veyrières 1913 #237]
Traduction française Le souverain ne règne pas sur un seul homme : il est bon qu' il ait plusieurs conseillers. [Veyrières 1913 #237]
Interprétation française Ce proverbe frappait ceux qui voulaient prendre trop d' influence sur le souverain. [Veyrières 1913 #237]

Proverbe Ny papelika no maro vava dia mitana ny hafatry ny Ntaolo. [Rinara 1974 #3208]
Ny papelika no maro vava, mitana ny hafatry ny ntaolo. [Houlder 1895 #68, Veyrières 1913 #331, Cousins 1871 #2390]
Traduction française Si la caille babille tant, c' est quelle rapporte les paroles ou recommandations des ancêtres. [Houlder 1895 #68]
Si les cailles ont de la renommée, c' est quelles gardent toutes les recommandations des ancêtres. [Veyrières 1913 #331]
Interprétation française Se disait des bavards, par plaisanterie. [Veyrières 1913 #331]

Proverbe Ny raharahan' ny maro tsy efan' ny vitsy. [Veyrières 1913 #3291, Cousins 1871 #2393]
Traduction française L' affaire de beaucoup ne peut pas être accomplie par quelques-uns. [Veyrières 1913 #3291]
Interprétation française Se disait dans les réunions de famille où l'on devait délibérer sur les affaires de la famille. [Veyrières 1913]

Proverbe Ny saboy maro maiva-mavesatra. [Cousins 1871 #2409, Houlder 1895, Rinara 1974]
Traduction française Une malédiction (prononcée) est une chose légère et considérable en même temps. [Houlder 1895]

Proverbe Ny sangy maro fa ny maso tsy azo haronina. [Rinara 1974 #3242, Cousins 1871 #2415]

Proverbe Ny sangy maro, fa ny tain-kary tsy azo atora-kavana. [Cousins 1871 #2416]

Proverbe Ny sitrapo maro mahay fa ny mihafy mampikavia. [Rinara 1974 #3246]

Proverbe Ny torovok' amboa maro mpahalala, fa ny hisafelehan' ny rambony no tsy misy mahafantatra. [Rajemisa 1985]
Torovok' amboa maro mahalala, fa ny fisafeliky ny rambony no tsy fantatra. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Enti-milaza fa ny tenin' ny olona mahay mandahatra dia mety hazava ho azy fa ny hevitra miafina fonosiny na ny safeli-teny tiany hatao no tsy fantatra. [Rajemisa 1985]
Ilazana fa misy toetran' olona na toe-javatra iaraha-mahalala izao, fa ny ho fihetsiny na ho vokany any aorianano tsy misy mahafantatra. [Rajemisa 1985]

Proverbe Ny tsinjaka maro mahay, fa ny dada no sarotra ianarana. [Cousins 1871 #2525]
Ny tsinjaka maro mahay, fa ny dada sarotra hianarana. [Houlder 1895]
Ny tsinjaka, maro mahay ; fa ny dada, sarotra ianarana. [Veyrières 1913 #3294]
Ny tsinjaka maro mpahay fa ny dada no sarotra ianarana. [Rajemisa 1985]
Tsinjaka no maro mahay, fa ny dada no sarotra hianarana. [Cousins 1871 #3318]
Tsinjaka no maro mahay, fa ny dada no sarotra ianarana. [Rinara 1974 #4447]
Traduction française Beaucoup savent (danser) le "tsinjaka" , mais le "dada" est difficile à apprendre. [Houlder 1895]
Danser, beaucoup savent le faire ; mais la danse qu' on appelle dada voilà qui est difficile à apprendre. [Veyrières 1913 #3294]
Interprétation française Ces deux termes désignent des danses et la seconde était peut-être accompagnée d' un chant. [Houlder 1895]
Se disait des affaires ou choses difficiles. [Veyrières 1913 #3294]

Proverbe Ny vady hariam-be tsiny. [Veyrières 1913 #1394, Cousins 1871 #2459]
Ny vady hariana maro tsiny. [Rinara 1974]
Vady nariana maro tsiny, ary izay tsy tiana toa be molotra. [Rinara 1974 #316]
Vady tsy hariam-be tsiny. [Cousins 1871]
Vady tsy hovadim-be tsiny. [Veyrières 1913 #1246, Cousins 1871]
Vady tsy tiana be tsiny. [Veyrières 1913 #1353]
Traduction française A femme qu' on veut répudier on trouve beaucoup de défauts. [Veyrières 1913 #1394]
A l' époux ou l' épouse qu'on n' aime plus on trouve bien des défauts. [Veyrières 1913 #1353]
A une personne qu' on ne veut pas épouser on trouve beaucoup de défauts. [Veyrières 1913 #1246]
Interprétation française Se disait aussi de ceux qui critiquent les affaires des autres. [Veyrières 1913 #1246]
Se disait aussi des autres personnes que les époux, et même de toutes les choses qu' on n'aimait pas. [Veyrières 1913 #1353]

Proverbe Ny vilany fahandroam-barin' ny maro an-trano. [Veyrières 1913]
Ny vilany fahandroam-barin' olona mivady an-trano. [Veyrières 1913]
Ny vilany fahandroam-barin' olona telo mianaka. [Veyrières 1913]
Traduction française Marmite à faire cuire le riz pour les deux époux, ou pour trois personnes, ou pour quatre personnes, etc... jusqu’à dix ; grandes marmites à faire cuire le riz pour un grand nombre. [Veyrières 1913]
Interprétation française Le roi Andrianampoinimerina avait donné aux fabricants de marmites en terre, l' ordre de faire des marmites de ces différentes dimensions. [Veyrières 1913]

Proverbe Ny vitsy andevolahin’ ny maro. [Cousins 1871 #2478]
Ny vitsy andevon' ny maro. [Houlder 1895 #1548]
Traduction française Ceux qui sont peu nombreux sont les esclaves de ceux qui le sont. [Houlder 1895 #1548]

Proverbe Ondry boka tsy mba fihambo na ananana maro aza. [Rinara 1974 #3459]

Proverbe Raha hihinana, alao ny vitsy; fa raha hanao, alao ny maro. [Houlder 1895 #620]
Raha hihinana alao ny vitsy, fa raha hanao lahasa alao ny maro! [Rinara 1974 #3572]
Raha hihinana, alao ny vitsy; fa raha manao, alao ny maro. [Cousins 1871]
Raha hihinana, alao ny vitsy ; raha hanao, alao ny maro. [Veyrières 1913 #4703]
Traduction française Quand il s'agit de manger vous dites : appelez peu de monde ; mais quand c' est pour travailler vous dites : appelez-en beaucoup. [Veyrières 1913]
Quand je m' en vais manger, n' appelez que peu de gens; mais quand je m' en vais travailler, appelez beaucoup de monde. [Houlder 1895 #620]
Interprétation française Se disait des égoïstes, des gourmands, des paresseux. [Veyrières 1913]

Proverbe Raha mahita ny asa vadi-drano, dia alao aho ray maro; fa nony mahita ny amalom-boasira, tsy manan-kavana afa-tsy ny maty aho. [Houlder 1895 #619]
Traduction française Quand je vois un travail rude à faire, j' appelle les autres (pour m' aider), mais quand je vois une anguille salée (à manger), je n' ai pas d' autres amis que les morts. [Houlder 1895]

Proverbe Raha malahelo maro anaka dia ho mpanan-karena any am-parany. [Rinara 1974 #233]
Raha malahelo maro anaka, mpanan-karena am-parany. [Veyrières 1913 #2555]
Raha malahelo maro anaka, mpanan-karena any am-parany. [Cousins 1871 #2679, Nicol 1935 #177]
Traduction française Pauvre qui a beaucoup d' enfants : il finit par être riche. [Veyrières 1913 #2555]
Une pauvresse qui a beaucoup d’enfants connaîtra un jour la richesse. [Nicol 1935 #177]
Interprétation française Les Malgaches regardaient les enfants comme un trésor ; les enfants travaillaient pour la famille. [Veyrières 1913 #2555]

Proverbe Raha mihinana ny amalom-boasira hianao, manao hoe: "Ny maty no havakoary raha asa zama, manao hoe : "Mamosavy ny tsy tia maro". [Cousins 1871]
Raha mihinana ny amalom-boasira hianao, manao hoe ny maty no havako, ary raha tonga ny asa jama dia hanao hoe : ny mpamosavy no tsy tia maro. [Rinara 1974 #3615]

Proverbe Raha ny tokan-tsy tia tsy hamonoako tena, fa raha ny be sy ny maro, hisotro tsingala aho ho faty. [Rinara 1974]
Raha olona iray no tsy tia ahy, mitoto koba aho hatavy; fa raha ny be sy ny maro no tsy tia ahy, hisotro tsingala aho ho faty. [Houlder 1895]
Traduction française Si je ne suis haï que d' un seul, je préparerai de la farine pour m' engraisser; mais si tous me haïssent, j' avalerai une "tsingala" pour mourir. [Houlder 1895]
Interprétation française La "tsingala" est un insecte aquatique que l' on prétend être fatal à qui l'avale. Je n' ai plus qu' à disparaître. [Houlder 1895]

Proverbe Sadika maro tompo : maro mitantàna. [Samson 1965 #S5]

Proverbe Sakay ka mangidy maro tia. [Cousins 1871 #2836, Nicol 1935 #48]
Traduction française Comme le piment, qui pique, mais trouve beaucoup d'amateurs. [Nicol 1935 #48]

Proverbe Tanan' aolo tsy ilaozam-pandrotrarana ; hadivory tsy ilaozan' ambiaty ; teny maro tsy ilaozan' izay ota. [Veyrières 1913 #4823, Houlder 1895]
Tanàna haolo, tsy ilaozam-pandrotrarana, hadivory tsy ilaozan' ambiaty, teny maro tsy ilaozan-diso. [Rinara 1974]
Tendrombohitra tsy ilaozan' ambiaty, tanàna maro tsy ilaozan' adala, kabary be tsy ilaozan-diso. [Cousins 1871 #3072, Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Entina miala tsiny ka ilazana fa amin' ny zavatra maro atao tsy maintsy misy izay tsy metimety, misy kilemany. [Rajemisa 1985]
Traduction française Il y a nécessairement du chiendent dans un village abandonné, et des buissons d' "ambiaty" dans le fossé circulaire, et des fautes dans beaucoup de paroles. [Houlder 1895]
Pas de village abandonné sans chiendent ; pas de fossé sans ambiaty ; pas de nombreuses paroles sans fautes. [Veyrières 1913]

Proverbe Tenenin-kavana anatrehan' ny maro, ka am-po no marary. [Rinara 1974 #4120]
Tenenin-kavana imaso : ka am-po no marary. [Veyrières 1913 #4893]
Tenenin-kavan-imaso, ka am-po no marary. [Cousins 1871 #3074]
Tenenin' olon-kavana imaso dia mampalahelo. [Houlder 1895 #1124]
Traduction française Il est pénible d' entendre quelqu' un dire devant vous du mal d' un membre de votre famille. [Houlder 1895]
Personne en présence de qui on parle mal de ses parents : elle souffre dans son coeur. [Veyrières 1913]

Proverbe Tintely maro tompo : maro mamiafia. [Samson 1965 #T69]

Proverbe Torovok’ amboa maro mahalala, ny safeliky ny ohiny tsy maro mahay. [Samson 1965 #T103]

Proverbe Trandraka am-bato : maro mangazana. [Samson 1965 #T123]

Proverbe Tsakitsaky bodoka, maro ny olona. [Samson 1965 #T130]

Proverbe Tsimadilo manao ratsy an-trano : ny iray no manao ka ny betsaka no voasoketa. [Rinara 1974 #4433]
Tsimadilo manao ratsy an-trano: ny iray no manao, ka ny maro no mahazo laza. [Houlder 1895 #1178]
Tsimadilo manao ratsy an-trano : ny iray no manao, ka ny maro no mahazo loza. [Veyrières 1913 #3074]
Traduction française Un ouistiti salit sa maison : c' est lui seul qui l' a fait mais tous souffrent de la mauvaise odeur. [Veyrières 1913 #3074]
Interprétation française Un Tsimadilo qui salit la maison: c' est le fait d' un seul, mais plusieurs en sont blâmés (à cause de la mauvaise odeur). [Houlder 1895]

Proverbe Tsy mba manao Vazaha maro an-drano foana. [Cousins 1871 #3387]
Tsy mba manao Vazaha maro an-trano foana. [Veyrières 1913 #3993]
Traduction française Nous ne faisons pas comme des Européens ou des Blancs vivant inutilement à plusieurs dans une maison. [Veyrières 1913 #3993]
Interprétation française Les Malgaches prétendaient que dans les maisons des Blancs tout le monde voulait commander et personne ne voulait travailler. [Veyrières 1913 #3993]

Proverbe Tsy mba maro herehina tahaka ny mason' ny mpandrary, fa tokam-pilana toa siny, ka rano ihany no ampoizina. [Rinara 1974 #4544]
Tsy mba maro herehina, tahaka ny mason’ ny mpandrary ; fa tokam-pilana toy ny siny, dia ny rano ihany no ampoizina. [Nicol 1935 #285, Cousins 1871]
Tsy mba maro herehina, tahaky ny mason' ny mpandrary ; fa tokam-pilana toy ny siny, ka dia ny rano ihany no ampoizina. [Veyrières 1913 #1409]
Traduction française Il ne faut pas regarder plusieurs endroits comme les yeux de la femme qui tresse les nattes, mais il faut n' avoir qu' un but comme la cruche qui n' a de souci que pour l' eau. [Veyrières 1913 #1409]
Ne pas avoir de multiples préoccupations, comme l’œil de celui qui tresse ; mais n’avoir qu’un métier, comme la cruche qui ne pense qu’à l’eau. [Nicol 1935 #285]
Interprétation française Ce proverbe se disait du mari qui ne cherchait plus à changer de femme ; il se disait aussi en général de l' attention qu' on devait apporter à une affaire. [Veyrières 1913 #1409]

Proverbe Tsy mety raha maniry biby maro soratra, ka nony tonga tsiravin' endrika. [Rinara 1974 #4635]
Tsy mety raha maniry biby maro soratra, ka nony tonga, tsy tian-kozahana. [Veyrières 1913 #5347, Cousins 1871]
Traduction française Désirer des animaux bigarrés, et ne pas vouloir les voir quand ils sont arrivés, cela ne convient pas. [Veyrières 1913 #5347]
Interprétation française Se disait des gens fantasques et capricieux. [Veyrières 1913 #5347]

Proverbe Tsy misy melo-batana, fa izay melo-bava no meloka. [Houlder 1895 #1080]
Tsy misy melo-batana, fa ny melo-bava no maro. [Rinara 1974 #305]
Tsy misy melo-batana, fa ny melo-bava no melo-batana. [Cousins 1871 #3537]
Traduction française Personne n' est coupable par son corps, mais c' est celui qui est coupable en paroles qui est coupable. [Houlder 1895 #1080]

Proverbe Tsy tia maro, toa mpamosavy. [Houlder 1895 #46, Cousins 1871 #3582]
Traduction française Haïr beaucoup de monde tel un sorcier. [Houlder 1895 #46]

Proverbe Vady tsy hovadiana, maro fondro (feno kilema). [Rinara 1974 #318]

Proverbe Vahiny mahantra, ka maro mpamakafaka. [Rinara 1974 #321]

Proverbe Vavahady no soa maro miditra, fantsakana no soa maro maka, fa ny lalam-bady tsy roa maro manana. [Rinara 1974]
Vavahady no soa maro miditra ; fantsakana no soa maro maka ; fa ny lalam-bady tsy roa trano manana. [Veyrières 1913 #1247, Cousins 1871 #3643]
Traduction française Il est bon pour la porte du village que beaucoup de personnes y entrent ; il est bon pour la fontaine que beaucoup de personnes y puisent ; mais pour ce qui est des lois du mariage, il n' y a pas deux maisons qui les possèdent. [Veyrières 1913 #1247]
Interprétation française Cela ne regarde que les époux. [Veyrières 1913 #1247]

Proverbe Vavany maro ohatra ny sodina. [Rinara 1974]
Vavany maro tahaka ny sodina. [Cousins 1871 #3644]
Vavany maro tahaky ny sodina. [Veyrières 1913 #5348]
Traduction française Qui a plusieurs bouches comme la flûte. [Veyrières 1913 #5348]
Interprétation française Se dédire souvent ; ou bien : dire l'un et l' autre. [Veyrières 1913 #5348]

Proverbe Vololon-drafia : maty anivon' ny maro. [Samson 1965 #V94]

Proverbe Volom-bodin’ akoholahy : izay ihoronan’ ny inaro mba hihoronana. [Cousins 1871 #3729]
Volom-bodin' akoholahy : izay ihoronan' ny maro mba ihoronana. [Veyrières 1913 #2266]
Volom-bodin' akoholahy, ka izay ihoronan' ny maro mba hihoronany. [Rinara 1974 #5021]
Traduction française Plumes de la queue d' un coq : là où se rassemble la plus grande partie se fait la réunion. [Veyrières 1913 #2266]
Interprétation française Se disait des riches qui amassent toujours, et des grands qui sont suivis du peuple. [Veyrières 1913 #2266]

Proverbe Vomangan-dRenisoa : teny an-dalana maro mpanontany, nodiany tsy re, fa nony natoko teny an-tsena, tsy lany sasaka. [Rinara 1974]

Index