Index

Proverbes : mangalatra

Proverbe Amboa homana ondry, ka ny aina no manefa. [Veyrières 1913 #4268]
Amboa homana ondry, ka ny fo no manefa. [Rajemisa 1985 #62, Abinal 1888]
Amboa homan' ondry, ka ny aina no manefa. [Rinara 1974 #161]
Amboa nangalatra ondry, ka ny fo no manefa. [Houlder 1895]
Amboa nangalatra ondry: ny fo no manefa. [Veyrières 1913 #4268, Cousins 1871 #126]
Interprétation malgache Enti-milaza ny mpangalatra izay tsy maintsy manonitra arakaraka ny zavatra nangalariny. [Rajemisa 1985 #62]
Traduction française Chien qui est pris, mangeant une brebis, la paie de sa vie. [Veyrières 1913 #4268]
Un chien qui a volé un mouton, il le paiera de sa vie. [Houlder 1895]
Un chien qui est pris, mangeant une brebis, la paie de sa vie. [Abinal 1888]
Interprétation française Quand un voleur est pris sur le fait, il est mis à mort. [Abinal 1888]
S' appliquait à celui qui s' était rendu coupable d' un crime entraînant la peine de mort. [Houlder 1895]
Se disait des voleurs pris en flagrant délit de vol, entraînant la peine capitale ; ils étaient mis à mort sans autre forme de procès. [Veyrières 1913 #4268]

Proverbe Amboa nangala-katsaka : ampangain’ ny tainy. [Samson 1965 #A46]
Amboa nangala-katsaka, ka ampangain' ny tainy. [Veyrières 1913 #4267]
Traduction française Chien qui a volé du maïs : ses excréments l' accusent. [Veyrières 1913 #4267]
Interprétation française Se disait des gens qui ont habilement volé, mais qui sont découverts quand ils vendent leur vol. [Veyrières 1913 #4267]

Proverbe Antibavy nanano fodiavoho, atero Ambodivavaka fa nangala-tsonia. [Samson 1965 #A84]

Proverbe Aza manao gisalahy homan-ketsa, ka ny homana ny an' olona indray no avo feo. [Houlder 1895 #843]
Aza manao gisalahy homan-ketsa: ny homana ny an’ olona indray no avo feo. [Rinara 1974 #506, Cousins 1871 #453]
Gisalahy homan-ketsa ka izy mangalatra indray no avo feo. [Rinara 1974 #1227]
Gisalahy homan-ketsa ka izy mihinana indray no avo vava. [Rajemisa 1985]
Gisalahy homan-ketsa, ka ny homana ny an' olona indray no avo feo. [Veyrières 1913]
Gisalahy homan-ketsa, ka ny maka ny an’ ny olona indray no avo feo. [Nicol 1935 #151]
Gisalahy homan-ketsa ka ny maka ny an' olona indray no avo feo. [Cousins 1871 #997, Veyrières 1913, Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Entimilaza ireo olona ratsy nefa be vava ka mova tsy ny mitolo-tena. [Rajemisa 1985]
Ilazana ny olona nanao ratsy na nangalatra ny an' ny hafa, nefa izy indray no be vava sy midrinkina. [Rajemisa 1985]
Ny mamo indray no miantso polisy. [Rajemisa 1985]
Traduction française Jars qui mange les semis de riz : lui qui mange le bien des autres, crie le plus fort. [Veyrières 1913 #4289]
Ne faites pas comme un jars qui mange des jeunes plants de riz: il jette de grands cris tout en mangeant ce qui n' est pas à lui. [Houlder 1895]
Une oie dans un champ de ketsa : elle est à voler et c’est encore elle qui pousse les hauts cris. [Nicol 1935 #151]
Interprétation française Ce proverbe se disait des gens qui prennent le bien des autres ou leur font du tort, et aussi de ceux qui ont le verbe haut. Il fait allusion à un conte où une femme crie après un jars qui dévaste son semis de riz ; le jars fait tant de bruit et de fracas que la femme finit par l' abandonner. [Veyrières 1913 #4289]
Et pourtant il n' a pas de quoi se vanter! [Houlder 1895]

Proverbe Aza mihebiheby maso hoatry ny hitsikitsika hangalatra akoho. [Veyrières 1913 #4283]
Traduction française Ne regardez pas de tout côté comme l' oiseau hitsikitsika qui cherche à voler un poulet. [Veyrières 1913 #4283]

Proverbe Boka mangala-boatavo : any an-kandemponana vao mifampiandry. [Rinara 1974 #912]
Boka nangala-boatavo: an-kandemponana no mifampiandry. [Houlder 1895 #2314]

Proverbe Boka mangala-kitoza : finaritra am--pihinanana, fa ny manala kaka no ady mafana. [Veyrières 1913]
Boka mangala-kitoza : finaritra am--pihinanana, fa ny manala kaka no adiny. [Veyrières 1913 #1956]
Boka mihinan-kitoza: ny fihinana no lavorary, fa ny manala keka no ady mafana. [Houlder 1895 #2018]
Boka nangala-kitoza : ny fihinanana dia lavorary fa ny manala kaka no ady mafana. [Rinara 1974 #934]
Boka nihinan-kitoza: ny manala kaka no adiny. [Cousins 1871 #812]
Traduction française Lépreux qui vole des lanières de viande boucanée : il est content de manger, mais après avoir mangé c' est en vain qu' il bataille pour enlever les parcelles qui sont rentrées entre ses dents. [Veyrières 1913 #1956]
Un lépreux mangeant de la viande boucanée: pour manger, ça va bien; mais c' est pour se curer les dents ensuite qu' il est embarrassé. [Houlder 1895]
Interprétation française Le tout n' est pas d' avoir le plaisir, il faut voir la suite. [Veyrières 1913 #1956]

Proverbe Boka nangala-boatavo: hitondra roa, tsy mahazaka; hitondra iray, mimonomonona. [Veyrières 1913 #1982, Cousins 1871 #805]
Boka nangala-boatavo : hitondra roa tsy mahazaka, hitondra tokana mimonomonona. [Rinara 1974 #932]
Traduction française Lépreux qui a volé des citrouilles : en porter deux, il ne peut pas ; n' en porter qu' une seule, cela le fait murmurer. [Veyrières 1913 #1982]

Proverbe Boka nangala-boatavo ka mifampitolona samy malama. [Rinara 1974 #933]
Boka nangala-boatavo : mifampitolona samy malama. [Cousins 1871 #806, Veyrières 1913]
Boka nangala-boatavo : mitolona samy malama. [Veyrières 1913]
Traduction française Lépreux qui a volé une citrouille : ce sont deux lisses qui luttent. [Veyrières 1913 #1983]
Interprétation française Se disait des luttes d'habileté entre deux rusés. [Veyrières 1913 #1983]

Proverbe Boka nangala-pary, ka ny fary tsy azo, ary ny tanana feno lay. [Houlder 1895]
Boka nangala-pary ka ny fary tsy azo fa ny lay no nanenika. [Rinara 1974 #935]
Boka nangala-pary : ny fary tsy azo ho an' ny tena, ny tanana feno lay. [Veyrières 1913 #1984]
Boka nangala-pary: ny fary tsy azo, ny tanana feno lay. [Cousins 1871 #807]
Traduction française Lépreux qui a volé une canne à sucre : il ne peut pas saisir la canne et il a la main pleine de ses piquants. [Veyrières 1913 #1984]
Un lépreux qui voulait voler de la canne à sucre: il n' a pas pu avoir la canne, mais il a eu les mains pleines de piquants. [Houlder 1895]
Interprétation française Se disait de ceux qui étaient punis de leurs mauvaises actions. [Veyrières 1913]

Proverbe Boka nangala-pihinana ka lany andro eo am-pisangian-takotra. [Rinara 1974 #938]
Boka nangala-pihinana: tratr’ andro eo am-pisangian-takotra. [Veyrières 1913 #1985, Cousins 1871 #809]
Traduction française Lépreux qui a résolu de voler des aliments : il se laisse surprendre en train de caresser le couvercle de la marmite qu' il n' arrive pas à découvrir. [Veyrières 1913 #1985]
Interprétation française Se disait des gens qui se trahissent d'eux-mêmes. [Veyrières 1913 #1985]

Proverbe Boka nangala-tsira: any andrefan-tanàna vao ningoso reny. [Cousins 1871, Veyrières 1913]
Boka nangala-tsira ka any andrefan-tanàna vao mingoso fady. [Rinara 1974 #939]
Traduction française Lépreux qui a volé du sel : à l' ouest du village il jure contre sa mère, car le sel brûle ses plaies. [Veyrières 1913 #4286]
Interprétation française On est puni par où l' on pèche. [Veyrières 1913 #4286]

Proverbe Indrindra hatao kary ihany, ka dia hangalatra akoho. [Houlder 1895 #1063]
Traduction française Comme on le traite de chat sauvage, il se met à voler des poules. [Houlder 1895]

Proverbe Kotokely nangalatr’ aomby : ny tanany an-tady, ny masony an-droranga. [Samson 1965]

Proverbe Mahasalasala hoatry ny mitery ombin-drafozana : misakobona, toa hangala-dronono ; misikim-ponitra, toa hamono zanak' omby. [Veyrières 1913 #1448]
Traduction française Ne savoir comment faire, comme le gendre qui va traire la vache de son beau-père : s' il gonfle son lamba, on croira qu' il vole le lait ; s' il se serre les reins avec son lamba, on dira qu' il veut tuer le veau. [Veyrières 1913 #1448]
Interprétation française Il est difficile de contenter tout le monde, surtout ses beaux-parents. [Veyrières 1913 #1448]

Proverbe Malahelo, ka nony maraina fivoaka toy ny hangataka, ary raha hariva fivoaka, heverin' ny sasany hisakan-dalana. [Rinara 1974]
Malahelo mivoaka maraina : ataon' ny olona hangalatra ; mivoaka hariva : ataon' ny olona hisakana. [Houlder 1895 #1454, Veyrières 1913 #2518]
Traduction française Le pauvre qui sort le matin, on dit qu' il va voler ; il sort le soir, on dit qu' il va détrousser les gens. [Veyrières 1913 #2518]
Quand un pauvre sort le matin, les gens disent qu' il va voler; et s' il sort le soir, on pense que c' est pour détrousser quelqu' un. [Houlder 1895]

Proverbe Manao tanan-dava mangalatra olona. [Veyrières 1913 #4351]
Traduction française Voleurs et complices se font passer de l' un à l' autre la personne volée, pour dérouter les recherches et la vendre comme esclave. [Veyrières 1913 #4351]

Proverbe Mangalatra an-tsena ka mihaika ny ambanilanitra. [Houlder 1895 #1175, Rinara 1974 #2102]
Mangalatra an tsena: mihaika ny ambaniandro. [Cousins 1871 #1613]
Traduction française Voler sur un marché et provoquer ainsi tout le monde. Autrefois, un voleur surpris au marché était quelquefois mis à mort sur-le-champ; plus tard, quoique cette loi de lynch fût abrogée, un voleur pris en flagrant délit courait encore bien des chances de se la voir appliquer. [Houlder 1895]

Proverbe Misalasala ohatra an-dRakotobe : hivarotra matahotra ny ho fatiantoka, hangalatra matahotra ny ho tapa-doha. [Rinara 1974]
Misalasala tahaka an-dRakotobe: mivarotra, mahatahotra ny ho faty antoka; mangalatra, matahotra ny ho tapa-doha. [Houlder 1895]
Misalasala tahaka an-dRakotobe : mivarotra, matahotra ny faty antoka ; mangalatra, matahotra ny ho tapa-doha. [Veyrières 1913 #5813]
Traduction française Être perplexe comme Rakotobe: s' il se met à faire du commerce, il craint de faire des pertes; et s' il se fait voleur, il craint d' avoir la tête coupée. [Houlder 1895]
Perplexe comme Rakotobe : s' il fait du commerce il a peur de faire des pertes; s' il se met à voler il a peur d' avoir la tête coupée. [Veyrières 1913 #5813]

Proverbe Mody tsy sompatra, kanefa mangalatra ny akondron' ny marary. [Houlder 1895 #430]
Mody tsy sompatra, kanjo mangalatra ny akondron’ ny marary. [Cousins 1871 #1944]
Mody tsy sompatra nefa mangalatra ny akondron' ny marary. [Rinara 1974 #2552]
Traduction française Faire semblant de ne pas être méchant et pourtant voler les bananes d' un malade. [Houlder 1895]

Proverbe Na miroba aza ny tsena, ny tsy mangalatra ve dia mba ho very ? [Veyrières 1913 #0, Cousins 1871 #2014]
Traduction française Bien que le marché soit livré au pillage, ceux qui ne volent pas courront-ils à leur perte ? [Veyrières 1913 #0]
Interprétation française Allusion à la législation sévère sur les vols dans les marchés. [Veyrières 1913 #0]

Proverbe Nasaina tsy avy, nony avy eo nangala-pihinana. [Rinara 1974 #2752]

Proverbe Ny kely mahafaty ny lehibe tsy mangalatra. [Cousins 1871 #2279]

Proverbe Ny mangala-mahafaty ; fa ny mangata-mahavelona. [Houlder 1895 #1066, Cousins 1871 #2325]
Ny mangalatra mahafaty, ny mangataka mahavelona. [Rinara 1974 #3112]
Traduction française Voler fait mourir, mais mendier fait vivre. [Houlder 1895]
Interprétation française Proverbe souvent cité par les mendiants pour s' excuser ou se justifier. [Houlder 1895]

Proverbe Olona iray no nangalatra akoho tao Alasora, ka ny terak' Alasora rehetra no natao hoe mpangalatra akoho. [Rajemisa 1966]
Traduction française Un seul homme a volé un poulet à Alasora et tous les natifs d' Alasora furent qualifiés de voleurs de poulet. [Rajemisa 1966]
Interprétation française Ce proverbe vise ceux qui ont tendance à généraliser à partir d'un cas particulier. [Rajemisa 1966]

Proverbe Raha manan-karen-drahavavy tsy tia: raha miditra, ataony hangataka; raha mivoaka, ataony hangalatra. [Cousins 1871 #2686]

Proverbe Raha sorohitra iaraha-mahita, ka mangala-misary, tsy mety. [Veyrières 1913 #3215, Cousins 1871 #2713, Houlder 1895]
Raha sorohitra niaraha-nahita, ka mangala-misary dia tsy mety. [Rinara 1974 #236]
Traduction française Quand on a vu une alouette en commun, il ne faut pas aller la chercher seul. [Veyrières 1913 #3215]
Si l' on a vu une alouette ensemble, il ne faut pas que l' un la prenne en cachette. [Houlder 1895 #1069]
Interprétation française Se disait de celui qui prenait en cachette la chose commune, sans rien dire à ses associés. [Veyrières 1913 #3215]

Proverbe Toy ny amboa mainty vava, ka ataony ho nangala-pihinana ihany. [Houlder 1895 #1071, Cousins 1871]
Toy ny amboa ngerom-bava, ka ataony ho nangala-pihinana ihany. [Cousins 1871]
Toy ny amboa ngerom-bava, ka ohatra ny avy nangala-pihinana ihany. [Rinara 1974]
Toy ny saka ngerom-bava, ka ohatra ny avy nangala-pihinana ihany. [Rinara 1974]
Traduction française Semblable à un chien à la gueule sale, qui est soupçonné d' avoir volé de la nourriture. [Houlder 1895]
Interprétation française Parce que les apparences sont contre lui. [Houlder 1895]

Proverbe Totozy nangala-dronono : tsy voky fa lendem-bolo. [Rinara 1974 #272, Cousins 1871]

Proverbe Tsy mangalatra, fa mandrairay. [Houlder 1895 #1062, Rinara 1974 #292, Cousins 1871 #3379]
Traduction française Pas voler, mais prendre un peu. [Houlder 1895 #1062]

Proverbe Tsy mangalatra manana adidy, ohatra ny fangala-bola. [Cousins 1871, Houlder 1895]
Tsy mangalatra manana adidy, sahala amin' ny fangala-bola. [Rinara 1974 #293]
Traduction française Celui qui commet le vol le plus grave, c' est celui qui vole de l' argent. [Houlder 1895 #1060]

Proverbe Vinanto saro-kenatra : asaina, tsy avy; avela, mangala-pihinana. [Veyrières 1913 #1483, Cousins 1871 #3679]
Vinanto saro-kenatra : asain-tsy avy, avela mangala-pihinana. [Rinara 1974 #4954]
Traduction française Bru qui est timide : quand on l' invite, elle ne vient pas ; quand on la laisse, elle dérobe des vivres pour les manger en cachette. [Veyrières 1913 #1483]
Interprétation française Se disait de tous ceux qui agissaient ainsi. [Veyrières 1913 #1483]

Proverbe Voaira izy, hoy Ibango nangala-poly. [Rinara 1974 #4966, Cousins 1871 #3690]

Index