Index

Proverbes : Randranobe

Proverbe Adaladala manam--benty, ka izay hita rehetra venty avokoa. [Houlder 1895 #1633]
Adaladala nanam--benty: izay hita rehetra venty avokoa. [Veyrières 1913 #2049, Cousins 1871 #4]
Randranobe nanam--benty, ka izay zavatr' olona mandalo : nday ho ahy venty avokoa. [Veyrières 1913 #1928]
Traduction française Bête comme celui qui n' a que seize sous, et tout ce qu' il voit, il veut l' avoir pour seize sous. [Veyrières 1913 #2049]
Un sot qui avait (un morceau d' argent de) quatre-vingts centimes, tout ce qu' il voyait, il croyait que le prix en était de quatre-vingts centimes. [Houlder 1895]
Vieille qui n' a que seize sous : tout ce qu' elle voit, elle le veut pour seize sous. [Veyrières 1913 #1928]
Interprétation française Avant la conquête, la monnaie employée à Madagascar n' était autre chose que des morceaux d' argent de toutes grandeurs que l'on obtenait en coupant des piastres ou pièces de 5 francs. Pour savoir la valeur exacte de ces morceaux, il fallait les peser. [Houlder 1895]
Se disait des gens à idée fixe, des imbéciles ayant une marotte. [Veyrières 1913 #1928]
Se disait des simples d' esprit. [Veyrières 1913 #2049]

Proverbe Andranobe leo menaka, ka tsy te-hijery tseroka an-tsena. [Rinara 1974 #214]
Andranobe leo-menaka: tsy te-hijery tseroka an-tsena. [Veyrières 1913 #1261, Cousins 1871 #198]
Randranobe leo-menaka tsy te-hijery solika an-tsena. [Rinara 1974 #3698, Cousins 1871 #2736]
Traduction française Épouse bien repue de graisse dans sa maison : elle ne peut pas supporter la vue de l'huile au marché. [Veyrières 1913 #1261]
Interprétation française Se disait des femmes trop bien traitées par les maris et qui devenaient difficiles ; se disait aussi des personnes qui au marché, passaient avec dédain devant les étalages et dépréciaient par trop les marchandises. [Veyrières 1913 #1261]

Proverbe Andranobe very laona ka miandry izay hingadonany. [Veyrières 1913 #1871, Cousins 1871 #199, Rinara 1974]
Rafotsibe very laona ka miandry izay hingadonany. [Rinara 1974]
Rafotsibe very laona : tsy mahavezivezy fa miandry izay ingadonany. [Rinara 1974 #230]
Randranobe very laona: miandry izay hingadonany. [Cousins 1871 #2740]
Randranobe very laona, tsy mitady fa mampandry sofina. [Rinara 1974 #240]
Traduction française Femme qui a perdu son mortier à piler le riz : elle attend pour le recouvrer qu' on fasse du bruit en s' en servant. [Veyrières 1913 #1871]
Interprétation française Se disait des gens qui se croient rusés et qui sont peu actifs. [Veyrières 1913 #1871]

Proverbe Ingorifotsy manjono, ka raha tsy miakatra, dia hidinako. [Cousins 1871 #1139]
Ingorifotsy nanjono : Raha tsy miakatra dia hidinako. [Rinara 1974 #1438]
Randranobe nanjono : "raha tsy miakatra, hidinako" . [Veyrières 1913 #1926]
Traduction française Randranobe, la vieille qui pêche à l' appât : si le poisson ne monte pas, dit-elle, c' est moi qui descendrai. [Veyrières 1913 #1926]
Interprétation française Se disait des gens têtus qui s'acharnent. [Veyrières 1913 #1926]

Proverbe "Loza loatra!" hoy Randranobe notsidihim-bositra. [Houlder 1895 #1960]
Traduction française "Quelle horreur!" s' écria la vieille femme en voyant soudain un gros bœuf devant elle. [Houlder 1895]
Interprétation française Pourtant un gros bœuf est une bonne chose! [Houlder 1895]

Proverbe Manan-kantenaina toa an--dRafotsibe mandevina eranambatry. [Houlder 1895 #769]
Manan-kantenaina, toa an--dRafotsibe nandevina eranambatry. [Veyrières 1913]
Manan-kantenaina, toa an-dRandranobe mandevina eranambatry. [Cousins 1871 #1514]
Manan-kantenaina, toa an-dRandranobe nandevina eranambatry. [Veyrières 1913]
Manantena tsy maty toa an-dRandranobe mandevina eranambatry. [Veyrières 1913 #1880]
Traduction française Avoir de quoi espérer, comme la vieille qui a enterré sept centimes qu' elle possède en réserve. [Veyrières 1913 #1879]
Avoir quelque chose en réserve comme la vieille qui enterre un sou. [Houlder 1895]
Compter sur l' avenir, comme la vieille qui a enterré les sept centimes qu' elle possède en réserve. [Veyrières 1913 #1880]
Interprétation française Se disait des gens qui comptaient sur leurs biens pour se tirer d'affaire ou pour mener une vie de paresse et de débauche. [Veyrières 1913 #1879]
Se disait des gens qui croyaient que leurs biens ne s' épuiseraient pas et menaient une vie de paresse et de débauche. [Veyrières 1913 #1880]

Proverbe Mpanjato vaky sahafa, ka manatavy ny akohon’ olona. [Veyrières 1913 #2394, Rinara 1974 #2597, Cousins 1871 #1967]
Randranobe vaky sahafa, ka manatavy ny akohon' olona. [Houlder 1895 #1967, Veyrières 1913 #1930]
Randranobe vaky sahafa, ka manatavy ny akohon' olona (ompin' ny olona). [Rinara 1974 #3700]
Randranobe vaky sahafa : manatavy ny akohon’ olona. [Cousins 1871 #2739]
Traduction française La vieille femme qui a cassé son van: elle engraisse la volaille des autres gens. [Houlder 1895]
Richard dont le van est troué : il engraisse les poules d' autrui. [Veyrières 1913 #2394]
Vieille qui a cassé son van : elle engraisse les poules des autres, car elle est obligée d' aller vanner chez les autres. [Veyrières 1913 #1930]
Interprétation française Parce quelle est obligée d' aller chez une voisine pour vanner son riz, et ce ne sont pas alors ses poules, à elle, qui viennent picoter. [Houlder 1895]
Se disait des gens qui, manquant d'un instrument nécessaire, étaient obligés d' aller vanner ou piler leur riz chez les autres, et les poules des environs mangeaient les restes. [Veyrières 1913 #1930]
Se disait des riches insouciants. [Veyrières 1913 #2394]

Proverbe Omankomano ihany, hoy Randranobe nitsako ronono. [Rinara 1974 #3403]
Omanomano ihany, hoy Randranobe nitsako ronono. [Veyrières 1913 #1890, Cousins 1871]
Traduction française Qu' on l' apprête, dit Randranobe la vieille, en savourant du lait. [Veyrières 1913 #1890]
Interprétation française Imitation du bredouillement de la vieille qui, la bouche pleine, dit que ce quelle mange est délicieux. Le mot malgache omanomano imite bien ce bredouillement. [Veyrières 1913 #1890]

Proverbe Randranobe nampiady kary : avelao hisy maty fa samy ahy. [Veyrières 1913 #1927, Rinara 1974 #3699, Cousins 1871 #2737]
Randranobe nampiady kary, ka avelao hisy maty. [Houlder 1895]
Traduction française Deux vieilles femmes faisant battre deux chats tigrés, elles disent: "Il faut que l' un des deux reste sur le carreau!". [Houlder 1895]
Vieille qui fait battre les chats : laissez-les se tuer, dit-elle, car ils sont à moi tous les deux. [Veyrières 1913 #1927]
Interprétation française Se disait des sorcières. [Veyrières 1913 #1927]

Proverbe Randranobe no maty vary, ka Renindravola no mosarena. [Veyrières 1913 #1929, Rinara 1974 #3700, Cousins 1871 #2738]
Traduction française C' est Randranobe qui perd sa récolte de riz et c' est Renindravola que la famine atteint. [Veyrières 1913 #1929]
Interprétation française Solidarité dans le malheur. [Veyrières 1913 #1929]

Proverbe Randranobe voky hoditra: "Tsy tiako mbamy ny ao am-pahitra". [Cousins 1871 #2741]
Randranobe voky hoditra : tsy tiako mbamin' ny ao am-pahitra. [Veyrières 1913 #1931, Rinara 1974 #241]
Traduction française Vieille qui s'est rassasiée de peaux : je n' en veux plus, dit-elle, même celles qui sont encore sur les boeufs dans le parc. [Veyrières 1913]

Proverbe Sikidin-dRandranobe : tsy ody faty, fa ala nenina. [Veyrières 1913 #137, Cousins 1871 #2892]
Sikidin-dRandranobe : tsy ody fitia fa ala nenina. [Rinara 1974 #3880]
Traduction française Sikidy de vieille : on ne consulte pas le sidiky pour conserver la vie, mais pour en avoir le coeur net. [Veyrières 1913]
Interprétation française Il faut faire son possible. [Veyrières 1913 #137]

Index