Entrée vahemboatavo
Partie du discours nom
Définition française  [Sakalava] (de vahe : liane ; et voatavo : courge, citrouille). Cissampelos pareira L. (Menispermaceae). La comparaison avec la citrouille n'étant pas très convaincante, l'étymologie vienne plutôt de voatavoka : « qu'on a accusé à tort ». En effet, les racines riches en alcaloïdes ont été employées autrefois pour aromatiser les rhums du pays, mais le Dr Radafine, dans sa thèse sur l'alcoolisme à Madagascar a montré que cet emploi avait été abandonné du fait de la toxicité de ces racines (voir P. Boiteau, K. Sepacer, Rarimampianina et A. Rakoto-Ratsimamanga : Notes d'Ethnobotanique malgache : écorces amères de Madagascar, Journal d'Agronomie Tropicale et de Botanique appliquée 15 (1-2-3) p. 115 (1968). Les alcaloïdes des racines, isolés pendant la 2e Guerre mondiale par P. Boiteau, ont été testés vis-à-vis du paludisme aviaire au Centre Français de Recherches de Finedon (Angleterre) créé par le Général de Gaulle. Ils se sont montrés nettement positifs. Toutefois leur emploi chez l'homme serait plus difficile que celui des sels de quinine, car leur toxicité est plus élevée. Ils sont du type iso-quinoléique. [Boiteau 1997]
Vocabulaire 
Nom scientifique Cissampelos pareira

2017/11/19