Entrée manomora
Partie du discours nom
Traduction française  [Betsimisaraka, Bezanozano] (littéralement : « qui facilite la libération, allusion aux propriétés abortives, ocytoxiques du suc de cet arbre). Nom signalé par Debray et Jacquemin. Diospyros gracilipes Hiern (Ebenaceae). Le suc exprimé de la partie interne de l'écorce est brûlant, appliqué sur la peau, il provoque la formation de phlyctènes. Aussi son emploi comme abortif n'est-il pas sans danger. Toutes les parties de l'arbre ont une saveur brûlante. Sur les caractères du bois, voir Lecomte : Bois de l'Analamazaotra (1922) p. 17 et 129 et Pl. 46. C'est un bois très dur et très dense, difficile à travailler. [Boiteau 1997]
Vocabulaire 
Nom scientifique Diospyros gracilipes

Mis à jour le 2020/07/31