Index

Proverbes : tendrombohitra

Proverbe Ny lohasaha tsy ilaozam-pidinana, ny tendrombohitra tsy ilaozam-piakarana. [Rinara 1974 #3085]
Ny lohasaha tsy ilaozam-pidinana, tendrombohitra tsy ilaozam-piakarana. [Houlder 1895 #2165, Veyrières 1913 #3287]
Traduction française Dans une vallée il faut qu'il y ait des descentes et dans une montagne des montées. [Veyrières 1913 #3287, Houlder 1895]

Proverbe Tanan' aolo tsy ilaozam-pandrotrarana ; hadivory tsy ilaozan' ambiaty ; teny maro tsy ilaozan' izay ota. [Veyrières 1913 #4823, Houlder 1895]
Tanàna haolo, tsy ilaozam-pandrotrarana, hadivory tsy ilaozan' ambiaty, teny maro tsy ilaozan-diso. [Rinara 1974]
Tendrombohitra tsy ilaozan' ambiaty, tanàna maro tsy ilaozan' adala, kabary be tsy ilaozan-diso. [Cousins 1871 #3072, Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Entina miala tsiny ka ilazana fa amin' ny zavatra maro atao tsy maintsy misy izay tsy metimety, misy kilemany. [Rajemisa 1985]
Traduction française Il y a nécessairement du chiendent dans un village abandonné, et des buissons d' "ambiaty" dans le fossé circulaire, et des fautes dans beaucoup de paroles. [Houlder 1895]
Pas de village abandonné sans chiendent ; pas de fossé sans ambiaty ; pas de nombreuses paroles sans fautes. [Veyrières 1913]

Proverbe Tendrombohitra, fandrian’ ny zavona ; lohasaha, fandrian’ ny moka; sakeli-drano, fandrian’ ny mamba; izaho kely, fandrian’ ny saina. [Cousins 1871 #3069, Nicol 1935 #331]
Traduction française La montagne est le lit des brouillards ; la vallée est le lit des moustiques ; le repli du fleuve est le lit des caïmans; et mon humble apparence est le lit de l’intelligence. [Nicol 1935 #331]

Proverbe Tendrombohitra nisehoan’ ny aloka. [Veyrières 1913 #826, Cousins 1871 #3070]
Traduction française Un protecteur est semblable à la montagne qui garantit du soleil. [Veyrières 1913 #826]

Proverbe Tendrombohitra sy zavona : mihaona toa tsy hisaraka, misaraka toa tsy hihaona. [Cousins 1871 #3071, Nicol 1935 #426]
Traduction française Montagne et brouillard : la rencontre semble définitive, la séparation paraît éternelle. [Nicol 1935 #426]

Index