Index

Proverbes : tamana

Proverbe Akanga tsara soratra takalozana akoho taman-trano. [Rajemisa 1985 #41, Abinal 1888]
Aza atakalo akanga tsara soratra ny akoho taman-trano. [Rajaonarimanana 1995]
Mahita ny akanga tsara soratra ka manary ny akoho taman-trano. [Houlder 1895 #1667, Veyrières 1913 #1377, Rinara 1974 #1887, Cousins 1871 #1427]
Ny akoho taman-trano atakalo akanga mandositra. [Veyrières 1913 #1388]
Tsy mety raha ny akanga tsara soratra, no andaozana ny akoho taman-trano. [Veyrières 1913 #1412]
Interprétation malgache Zavatra marevaka ivelany anariana zava-tsoa maharitra. [Rajemisa 1985 #41]
Traduction française Ce n' est pas bien d' abandonner pour une pintade au beau plumage, la poule domestique habituée à la maison. [Veyrières 1913 #1412]
Changer une poule domestique habituée à la maison, pour prendre une pintade coureuse. [Veyrières 1913 #1388]
Échanger un bien solide contre un bien fallacieux de brillante apparence. [Abinal 1888]
N'échangez point un bien solide contre un bien fallacieux. [Rajaonarimanana 1995]
Voir une pintade au beau plumage et abandonner pour elle la poule domestique habituée à la maison. [Veyrières 1913 #1377]
Voir une pintade de belle couleur et se défaire de la poule qu' on avait depuis longtemps. [Houlder 1895]
Interprétation française Ce proverbe se disait du mari abandonnant la mère de ses enfants pour prendre une coureuse de belle apparence ; il se disait aussi des gens qui laissaient un bien sûr, pour un autre moins sûr. [Veyrières 1913 #1412]
Se disait des maris qui laissaient leur femme pour prendre une coureuse de belle apparence. [Veyrières 1913 #1377]
Se disait du mari se laissant séduire par une femme de belle apparence et quittant pour elle la mère de ses enfants. [Veyrières 1913 #1388]

Proverbe Ny fay sy ny tamana dia sahala ihany. [Houlder 1895 #2230]
Ny fay sy ny tamana sahala ihany. [Rinara 1974 #2976]
Traduction française Ceux qui ont été trompés et ceux qui ont été satisfaits (par la marchandise) s' égalisent. [Houlder 1895]
Interprétation française Il s' agit de clients dont les uns ne reviendront pas, mais dont les autres reviendront, et les deux se font équilibre. [Houlder 1895]

Proverbe Raha ny kisoa taman-trano aza voafatotra, mainka fa ny lambo nahamaodimaody ? [Rinara 1974 #3636]
Raha ny kisoa taman-trano aza voafatotra, mainka ny lambo-dia tsy ho maody ? [Cousins 1871 #2703]

Proverbe Tamam-pary mamy ka miady ny fakany. [Rinara 1974 #4010]
Tamam-pary mamy, ka mihady ny fakany. [Houlder 1895 #670, Veyrières 1913 #3071]
Tamanam-pary mamy, ka mihady ny fakany. [Cousins 1871 #2981, Nicol 1935 #283]
Traduction française Aimer beaucoup la canne à sucre douce et en prendre jusqu' à la racine. [Houlder 1895]
Habitué à la douceur des cannes à sucre, il creuse jusqu' aux racines. [Veyrières 1913 #3071]
Trop habitué à manger de la canne à sucre, il va jusqu’à déterrer les racines. [Nicol 1935 #283]
Interprétation française Se disait des libertins qui se ruinent pour continuer leur vie de débauche. [Veyrières 1913 #3071]

Proverbe Tamana manan-tombo fitia, ka raha mitovy fitia, malahelo. [Cousins 1871 #2982]

Proverbe Tamana ny an-toho-jinga, ka tsy velon' ny an-kararana. [Cousins 1871 #2983, Houlder 1895]
Traduction française Quand on a l' habitude de boire à même la "zinga" , on ne peut se contenter de boire au petit jet qui en sort. [Houlder 1895]
Interprétation française La "zinga" est un ustensile en fer-blanc servant à puiser l'eau et souvent perce d' un petit trou. Ce proverbe s' applique aux riches, ou est cité par eux-mêmes, pour marquer qu' ils peuvent satisfaire pleinement leurs désirs. [Houlder 1895]

Proverbe Toy ny tsindranolahy an-keniheny: ka ny tamana miray ihany no miray. [Houlder 1895 #246]
Tsindranolahy an-keniheny : ka ny tama-miray ihany no miray. [Rinara 1974 #4440]
Tsindranolahy ankeniheny: ny tama-miray ihany no miray. [Cousins 1871, Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Ny mitovitovy toetra sy saina ihany no miaraka. Izay miaraka amin' ny mpiasa dia mpiasa, izay miaraka amin' ny amboalambo dia amboalambo. [Rajemisa 1985]
Traduction française Comme des sauterelles dans un marais: ce sont ceux qui ont l' habitude d' être ensemble qui vont ensemble. [Houlder 1895 #246]

Index