Index

Proverbes : salasala

Proverbe Akanjoana lahy, salakana vehivavy ? [Veyrières 1913 #1253]
Akanjoana lahy, sarandranana vehivavy? [Veyrières 1913 #1253]
Salasala : akanjoana lehilahy, salakana kosa vehivavy. [Veyrières 1913 #3063]
Traduction française Cette femme ressemble à un homme : faut-il lui donner la jupe ou le salaka ? [Veyrières 1913 #1253]
Douteux et entre les deux, comme un homme qui porte un vêtement de femme et une femme qui porte le salaka dont les hommes se ceignent les reins. [Veyrières 1913 #3063]
Interprétation française Se disait des ménages où la femme commandait. [Veyrières 1913 #1253]

Proverbe Akanjoana vavy, salakana lahy. [Veyrières 1913 #3225]
Salasala : akanjoim--bavy, salakain--dahy. [Veyrières 1913 #3063, Cousins 1871]
Salasala : akanjoim--bavy, sarandranin--dahy. [Veyrières 1913 #3063, Cousins 1871]
Salasala ihany : raha akanjoim--bavy, ka salakain-dahy. [Rinara 1974 #3829]
Traduction française Les gens qui ne sont nettement d' aucun parti, ressemblent à ces personnes qui vêtues d' une robe ont l' air d' être des femmes, et vêtues du salaka ont l' air d' être des hommes. [Veyrières 1913]
Interprétation française Se disait des gens douteux et qui étaient de deux partis. [Veyrières 1913 #3063]

Proverbe Basi-na ariary fito: tsy takatry ny ory, tsy tian' ny mpanana. [Rajemisa 1985]
Basin' ariary fito : sady tsy tian' ny mpanana no tsy takatry ny ory. [Rinara 1974 #850]
Basin' ariary fito: tsy tian' ny mpanana ary tsy takatry ny mahahelo. [Rajemisa 1985]
Basin’ ariary fito: tsy tian’ ny mpanana, tsy takatry ny malahelo. [Cousins 1871]
Salasala ohatra ny basin' ariary fito: tsy takatry ny malahelo, tsy tian' ny mpanana. [Houlder 1895]
Traduction française Douteux comme un fusil de sept piastres:. [Houlder 1895]
Interprétation française les pauvres ne peuvent l' acheter, les riches ne l' aiment pas. [Houlder 1895]

Proverbe Mampisalasala ohatra ny mitsako vozon' akoho : hatelina toa taolana, haloa toa nofony. [Rinara 1974]
Mampisalasala, ohatra ny mitsako vozon’ akoho ; hatelina, toa taolana; haloa, toa nofony ihany. [Cousins 1871]
Manalasala ohatra ny vozon' akoho tanora. [Rajemisa 1985]
Manalasala ohatra ny vozon' akoho tanora; hanina toa taolana, avala toa nofony ihany. [Rajemisa 1985]
Salasala mivozon’ akoho tanora : haloa, toa nofony ; hatelina, toa taolana. [Nicol 1935 #280, Veyrières 1913]
Salasala toa vozon' akoho tanora : haloa toa nofony, hatelina toa taolana. [Rinara 1974 #3816]
Interprétation malgache Enti-milaza zavatra tsy hita hatao ho tsara na ratsy ka manahirana ny saina ny manapaka na hitana na hamela azy. [Rajemisa 1985]
Traduction française Ambigu ou équivoque comme le cou d’un jeune poulet : le rejeter? mais c’est de la chair ; l’avaler ? mais c’est de Vos. [Nicol 1935 #280]
Ni l' un ni l' autre, tel le cou d' un poulet : si on veut le rejeter, il semble cependant que c' est de la chair ; si on veut l' avaler, il semble que c' est un os. [Veyrières 1913 #4590]
Interprétation française Se disait pour signifier l' incertitude, quand on se demandait par exemple si un procédé dénotait amitié ou hostilité. [Veyrières 1913 #4590]

Proverbe Manan-karena salasala, ka manao kitamby rongony. [Houlder 1895]
Manan--karen-tsalasala : manao kitamby rongony. [Veyrières 1913 #2439, Cousins 1871 #1515]
Traduction française Celle qui a une fortune modeste met un pagne de chanvre. Parce qu' un vêtement en tissu de chanvre marquait la condition moyenne. [Houlder 1895 #1439]
Ni riche ni pauvre : on se revêt d' un pagne de chanvre. [Veyrières 1913 #2439]

Proverbe Mihaingo salasala toy ny maka kitay mihinan-daingo. [Veyrières 1913 #2443, Rinara 1974 #2306, Cousins 1871 #1760]
Traduction française Avoir une parure qui ne convient guère à ce qu' on fait, comme celui qui en cherchant sa provision de paille à brûler mâche de l' herbe laingo pour nettoyer les dents. [Veyrières 1913]

Proverbe Salasala hoatry ny akotralahy miakanjo jaky : hoharabaina, tsy andriana ; havela ihany, miakanjo jaky. [Veyrières 1913 #4090]
Salasala ohatra ny ankotralahy: arahabaina, tsy andriana; avala, miakanjo jaky. [Houlder 1895]
Salasala, ohatra ny ankotralahy : harabaina, tsy andriana : havela, miakanjo jaky. [Cousins 1871]
Toy ny akotralahy : arahabain-tsy andriana, avela amin' izao miakanjo jaky. [Rinara 1974 #4263]
Traduction française Ni grand ni petit, comme les soldats portant giberne et vêtus de pourpre : ils ne sont pas des princes pour qu' on les salue, mais comment les négliger alors qu'ils portent la pourpre. [Veyrières 1913 #4090]
Qui rend perplexe comme un soldat: on le salue, ce n' est pas un noble; on ne le salue pas, il porte pourtant de la pourpre. [Houlder 1895]
Interprétation française La couleur pourpre était la couleur de la Reine et des nobles, et ceux qui la portaient avaient droit à une salutation spéciale. [Houlder 1895]
Se disait des personnes qu'on ne sait pas comment traiter, en supérieures ou en égales. [Veyrières 1913 #4090]

Proverbe Salasala ity: vaviantitra roa no maty, ka vakiny iray ny fialana. [Cousins 1871 #2846]
Salasala ity : vaviantitra roa no maty, ka vakiny iray no fialana. [Veyrières 1913 #1933, Rinara 1974 #248]
Traduction française Voilà qui est embarrassant : deux vieilles femmes sont mortes et il n' y a qu' un seul fragment d' argent pour s' acquitter du cadeau des funérailles. [Veyrières 1913 #1933]
Interprétation française Se disait des cadeaux insuffisants pour être partagés entre ceux qui les reçoivent. [Veyrières 1913 #1933]

Proverbe Salasala : mitana mamono vady ; manao mafy, menatra an-drainy ; manao malemy, toa tsy hahatana azy ; ka tsy hita izay hanja-varana. [Veyrières 1913 #1329, Rinara 1974 #3815, Cousins 1871]
Traduction française Le voilà hésitant : il saisit sa femme pour la battre : s' il frappe fort, il a honte de son père ; s' il frappe doucement, cela ne retiendra pas la femme ; il ne voit pas comment faire. [Veyrières 1913 #1329]

Proverbe Salasala ohatra ny kamboty : tsy manoza tanana, zaza veta; manoza, mandany rano. [Houlder 1895]
Salasala ohatra ny zaza tsy an-trano-reny : tsy manoza tanana, zaza veta; manoza, mandany rano. [Houlder 1895]
Traduction française Qui ne sait plus que faire comme un orphelin (ou un enfant dont la mère a été divorcée): s' il ne se lave pas les mains, on (la belle-mère) lui dit qu' il est sale; et s' il se les lave, il emploie de l' eau pour rien. [Houlder 1895]

Proverbe Salasala ohatra ny tongotry ny mpanihika : sady manosika no mamerina. [Houlder 1895, Rinara 1974]
Traduction française Douteux, comme les pieds de celui qui pêche au panier, tantôt il les avance et tantôt il les recule. [Houlder 1895]
Interprétation française La pêche au panier se pratique dans certains bas-fonds et dans les rizières marécageuses. [Houlder 1895]

Proverbe Salasala, tahaka ny vomanga am-body hady: vidim-bola kely, matsatso; takalozam--bary, vaventy. [Cousins 1871 #2849]
Salasala toy ny vomanga am-body hady : vidim-bola, kely matsatso, takalozam--bary, vaventy. [Rinara 1974 #3820]

Proverbe Salasala toa mpantsaka tratr' orana : miadana, toa miandry loza ; mihazakazaka, toa maninana ny lanitra. [Veyrières 1913 #791]
Salasala toy ny mpantsaka tratr' orana: miadana, toa miandry ny loza; mihazakazaka, toa maninana ny lanitra. [Houlder 1895 #988]
Salasala toy ny olona mantsaka tratr' orana : mandeha mora toa miandry loza, mihazakazaka toa maninana ny lanitra. [Rinara 1974 #3819]
Salasala, toy ny olona mantsaka tratr’ orana: miadana, toa miandry loza ; mihazakazaka, toa maninana ny lanitra. [Cousins 1871 #2851]
Traduction française Indécis comme le porteur d' eau surpris par la pluie : s' il va lentement, il s' expose au malheur ; s' il court, il a l' air de rivaliser avec le ciel. [Veyrières 1913 #791]
Qui ne sait trop que faire comme un porteur d' eau atteint par la pluie; s' il continue à marcher lentement, il semble attendre le malheur; mais s' il se met à courir, il paraît vouloir rivaliser avec le ciel. [Houlder 1895]
Interprétation française Se disait des gens qui étaient chez les seigneurs ou les chefs et ne savaient comment faire pour les contenter ; et aussi des gens perplexes qui ne savent comment faire parce qu'ils ont toujours tort. [Veyrières 1913 #791]

Proverbe Salasala toy ny mitery ombin-drafozana : mirerarera toa tsy hahazo, hisikina toa hamono zanak' omby. [Rinara 1974]
Salasala, toy ny mitery ombin-drafozana : mirerarera, toa tsy hahazo ; misikina, toa mivolon-ko tompony ; misaron-doha, toa miavona ; mipetraka, ataon' ny olona ho amboa. [Veyrières 1913 #1475, Cousins 1871 #2850]
Traduction française Embarrassé comme un gendre qui va traire la vache de son beau-père : s' il n'y met pas assez d' ardeur, il ne réussira pas ; s' il en met trop, il aura l' air d' être le maître ; s' il se couvre la tête, il a l' air d' être fier ; s' il s' assied, on le prend pour un effronté. [Veyrières 1913 #1475]
Interprétation française Le gendre a la situation difficile, il n' est pas considéré comme le fils. [Veyrières 1913 #1475]

Index