Index

Proverbes : razana

Proverbe Andevolahy manao jirik' olona : tsy misoroka ny razana iombonana. [Veyrières 1913 #518, Cousins 1871 #186]
Ankizilahy nijirik' olona : tsy misoroka ny razana iombonana. [Rinara 1974]
Traduction française Esclave qui fait le commerce d' esclaves : il n' a pas égard à ce qu' ils ont avec lui des ancêtres communs. [Veyrières 1913 #518]
Interprétation française Se disait de ceux qui étaient sans pitié pour leurs parents. [Veyrières 1913 #518]

Proverbe Andevon-drazana ; andevo ompikely. [Veyrières 1913 #539]
Traduction française Esclaves qui viennent des ancêtres ; il y a des esclaves qui servent de génération en génération dans une famille, on les appelle esclaves qui viennent des ancêtres, esclaves nés et nourris dans la famille. [Veyrières 1913 #539]
Interprétation française Ils sont dignes de respect. [Veyrières 1913 #539]

Proverbe Aza manasaha razana. [Veyrières 1913 #1063]
Traduction française N' insultez pas les ancêtres. [Veyrières 1913 #1063]
Interprétation française L' insulte des ancêtres était regardée comme très grave. [Veyrières 1913 #1063]

Proverbe Halam-patana navelan' ny razana. [Veyrières 1913 #3173]
Traduction française Les rizières reçues en héritage des ancêtres, c' est comme le foyer laissé par eux. [Veyrières 1913 #3173]

Proverbe Henatry ny razana. [Veyrières 1913 #969]
Traduction française Enfant qui fait le déshonneur de ses ancêtres. [Veyrières 1913 #969]

Proverbe Izay manankarena avo razana. [Veyrières 1913 #2193]
Traduction française Les riches sont de grande lignée. [Veyrières 1913 #2193]
Interprétation française Les richesses suppléent aux ancêtres. [Veyrières 1913 #2193]

Proverbe Mahatra-masaka tokony hihinana, avy tsy nasaina, nasesiky ny razana. [Rinara 1974]

Proverbe Manan-jara samy hazo ny ambiaty : nahazo to amin' Andriamanitra, ka nataon' ny olona famantaran-taona noho ny tenin' ny razana. [Veyrières 1913 #3115, Cousins 1871 #1510]
Traduction française Heureux sort que celui des arbustes ambiaty : ils ont reçu de Dieu la vérité et le pouvoir d' inspirer confiance, et sur la parole des ancêtres, les hommes en font le signe auquel ils reconnaissent les saisons. [Veyrières 1913 #3115]
Interprétation française La floraison de l' arbuste ambiaty servait à déterminer la saison propre aux semailles de printemps. [Veyrières 1913 #3115]

Proverbe Mihetsika ny razana. [Veyrières 1913 #2879]
Traduction française Les ancêtres s' agitent. [Veyrières 1913 #2879]
Interprétation française Terme consacré pour dire le moment où l'on va remuer les morts du tombeau et changer les linceuls de soie rouge. [Veyrières 1913 #2879]

Proverbe Miisa roa ohatra ny fatin-jaza, sady ao atsimon-trano no am--pasan-drazana. [Rinara 1974]
Misa roa, toa fatin-jaza : sady atsimon-trano no am--pasan-drazana. [Veyrières 1913 #377]
Misa roa, toa fatin-jaza: sady atsimo trano no am--pasan-drazana. [Cousins 1871 #1823]
Nahoana no dia misa roa toa fatinjaza: sady ao atsimon-trano no am--pasan-drazana? [Houlder 1895 #2131]
Traduction française Avoir deux parts, comme le cadavre d' un enfant : il est enterré au sud de la maison, et encore dans le tombeau des ancêtres. [Veyrières 1913 #377]
Comment se fait-il que vous avez deux places, comme le corps d' un enfant mort, une au sud de la maison, et l' autre dans le tombeau des ancêtres? [Houlder 1895]
Interprétation française Ce proverbe fait allusion au placenta enterré par le père au sud de la maison, à la naissance de l' enfant ; on le disait en guise de protestation quand quelqu'un, à deux titres différents, était appelé à faire double corvée ou à payer double impôt. On peut dire aussi que l'enfant avait deux tombeaux, parce qu' on l' ensevelissait d' abord au sud de la maison, en attendant que le tombeau de l' ouest fût ouvert pour un adulte ; alors on l' y transportait. [Veyrières 1913 #377]
Le corps d' un petit enfant est souvent enseveli temporairement près de la maison, ou près du tombeau de famille, au sud: il y reste jusqu' à ce qu' on ouvre ce tombeau pour y mettre un membre adulte de la famille, car alors on l' exhume et on le met avec les autres. [Houlder 1895]

Proverbe Mividy razana. [Veyrières 1913 #476]
Traduction française Acheter des ancêtres. [Veyrières 1913 #476]
Interprétation française Se disait de ceux qui donnent de l'argent pour être traités comme nobles, et de ceux qui paient une chose très cher. [Veyrières 1913 #476]

Proverbe Na misodika ho herotra aza hianao, tsy avelan' ny ronono tsy ho iray razana. [Veyrières 1913 #1108, Cousins 1871 #2015]
Traduction française Vous avez beau surnager pour être de la crème, le lait ne vous laissera pas être d' une autre espèce que lui. [Veyrières 1913 #1108]
Interprétation française Il ne faut pas oublier ses parents alors même qu'on a pu s'élever en condition ; il ne sied pas de se montrer fier avec eux. [Veyrières 1913 #1108]

Proverbe Ny anankiray natao hoe andevo namidy"; ny anankiray natao hoe "nifindra fihinana"; ary ny anankiray natao hoe "andevo tsy fiompy"; ary ny anankiray natao hoe "andevon-drazana". [Houlder 1895]
Traduction française L’un s’appelait un "esclave vendu" (on n’avait plus de droits sur lui); d’un autre on disait qu’il avait seulement "changé de table" (ayant été vendu à un ami); un troisième était un esclave que "l’on ne garde pas" (étant de trop mauvais caractère); enfin, un quatrième était "un esclave hérité des ancêtres" (c' était le meilleur, il faisait presque partie de la famille, ses parents y ayant été avant lui). [Houlder 1895]

Proverbe Raha razana tsy hitahy, fohazy hihady vomanga. [Houlder 1895 #64, Veyrières 1913 #103, Rinara 1974 #3648, Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Nino fatratra ny fitahian' ny razana ny Ntaolo ka nesoiny ireo noheveriny fa tsy miraharaha.ny hitahy ny taranany velona. [Rajemisa 1985]
Traduction française Si les ancêtres ne veillent pas vous protéger, réveillez-les pour arracher des patates. [Veyrières 1913 #103]
Si les ancêtres ne veulent pas vous bénir, réveillez-les pour arracher des patates. [Houlder 1895]

Proverbe Raha tanora tsy ho jejo, dia aleo maty ho razana. [Houlder 1895 #1770, Veyrières 1913 #3060]
Traduction française Si les jeunes gens ne sont pas dissipés, mieux vaut qu' ils meurent pour être ancêtres. [Veyrières 1913 #3060]
Si les jeunes ne sont pas dissipés, il vaut mieux qu' ils meurent pour être ancêtres. Ceci est un encouragement à la mauvaise conduite. [Houlder 1895]
Interprétation française Comparez: "il faut que jeunesse se passe" . [Houlder 1895]
Excuses à la mauvaise conduite. [Veyrières 1913 #3060]

Proverbe Raha very kely, manontany ny razana; raha very lehibe, manontany fanompoana. [Cousins 1871 #2724]
Raha very kely, manontany razana; fa raha very lehibe, manontany fanompoana. [Houlder 1895 #1532]
Raha very kely manontany razana, raha very lehibe manontany fanompoana. [Rinara 1974 #3679]
Traduction française Quand on a été réduit en esclavage étant petit, on s' informe de ses ancêtres (parce qu' on est resté ignorant là-dessus); mais quand on a été réduit en esclavage une fois grand, on s' informe du travail à faire pour son maître. [Houlder 1895]

Proverbe Sola-pangadin' ny razana. [Veyrières 1913 #3182]
Traduction française Coups de bêches des ancêtres. [Veyrières 1913 #3182]
Interprétation française On donnait ce nom aux terrains qu' on possédait parce que les ancêtres y avaient travaillé. [Veyrières 1913 #3182]

Proverbe Teny nahoin' ny razana ka tsy mahazo miova. [Veyrières 1913 #341]
Traduction française Paroles prononcées par les ancêtres : elles ne peuvent pas changer. [Veyrières 1913 #341]
Interprétation française Ce proverbe disait le respect des Malgaches pour leurs ancêtres et les traditions des anciens. [Veyrières 1913 #341]

Proverbe Tsy atakalo, tsy amidy resy, toa zana-drazana. [Rinara 1974 #4480]
Tsy atakalo, tsy amidy resy, toy ny andevon-drazana. [Houlder 1895 #1556, Veyrières 1913 #594, Cousins 1871 #3338]
Traduction française C'est comme les esclaves de la famille : on ne les change pas, on ne les vend pas. [Veyrières 1913 #594]
Qu' on ne veut ni échanger ni vendre à perte, comme un esclave hérité. [Houlder 1895]
Interprétation française Il faut garder précieusement ce que les ancêtres ont laissé, et aussi amasser en vue de l' avenir. [Veyrières 1913 #594]
Un esclave né et élevé dans la famille était beaucoup plus apprécié qu' un esclave acheté. [Houlder 1895]

Index