Index

Proverbes : nendra

Proverbe Boka mararin' ny nendra, ka mafimafy kokoa noho ny teo. [Veyrières 1913 #1959, Cousins 1871 #784]
Boka mararin' ny nendra, ka mafimafy kokoa noho teo. [Veyrières 1913]
Traduction française Lépreux atteint de la petite vérole: il est encore plus malheureux qu'avant. [Veyrières 1913 #1959]
Interprétation française Les malades atteints de la petite vérole étaient comme les lépreux, rejetés de la société ;. [Veyrières 1913 #1959]
Les malades atteints de la petite vérole étainent comme les lépreux, rejetés de la société. Le proverbe signifiait: malheur sur malheur. [Veyrières 1913]

Proverbe Boka matin' ny nendra : efa ratsy hatramin' izay niandohany. [Rinara 1974 #914]
Boka matin’ ny nendra, ka ratsy hatramy ny niandohany. [Cousins 1871 #787]

Proverbe Boka matin' ny nendra : indroa manalavitra ny fasan-drazana. [Veyrières 1913 #1960, Cousins 1871 #786]
Traduction française Lépreux qui meurt de la petite vérole : il est deux fois exclu du tombeau des ancêtres. [Veyrières 1913 #1960]
Interprétation française Les lépreux et les gens qui mouraient de la petite vérole, étaient exclus du tombeau de famille ; ce proverbe se disait des gens atteints de plusieurs calamités. [Veyrières 1913 #1960]

Proverbe Manova tsy mahay karaha nendra. [Samson 1965 #M41]
Manova tsy mahay, tahaka ny nendra. [Cousins 1871 #1628]
Manova tsy mahay, tahaky ny nendra. [Veyrières 1913 #2801]
Manova tsy mahay toa nendra. [Rinara 1974 #2127, Houlder 1895]
Traduction française Changer quelque chose sans succès, comme la petite vérole qui change les visages, mais en mal. [Veyrières 1913 #2801]
Qui change (la figure de quelqu' un) sans être habile (pour le faire) comme la petite vérole. [Houlder 1895]

Proverbe Tsy misy aretin-dratsy ohatra ny nendra, fa namoizako ny olo-malala. [Rinara 1974]
Tsy misy aretin-dratsy tahaka ny nendra, fa namoizako olo-malala. [Cousins 1871 #3508]
Tsy misy aretin-dratsy tahaky ny nendra, fa namoizako olo-malala. [Veyrières 1913 #2832]
Traduction française Il n' y a pas de mal aussi pernicieux que la petite vérole, car elle m' a fait perdre des hommes qui m' étaient chers. [Veyrières 1913 #2832]
Interprétation française Le roi Andrianampoinimerina a dit ces paroles : la petite vérole avait décimé les nouveaux habitants qu' il avait établis à Tananarive après la prise de cette ville ; à la faveur de ce fléau, les ennemis avaient repris la ville ; ce souvenir avait dicté à Andrianampoinimerina des règlements très sévères sur la petite vérole. [Veyrières 1913 #2832]

Index