Index

Proverbes : mitsidika

Proverbe Amin' ny mitsidika andro. [Veyrières 1913 #6601]
Raha mitsidika ny andro. [Veyrières 1913 #6601]
Traduction française Quand le soleil entre par la porte de l' ouest et commence à pénétrer un peu dans la maison : vers une heure après midi. [Veyrières 1913 #6601]

Proverbe Aza manao antsolafaka. [Veyrières 1913 #621]
Aza manao solafaka andro mitsidika. [Rinara 1974 #574, Cousins 1871 #501]
Solafaka andro mitsidika. [Veyrières 1913 #621]
Traduction française Il ne faut pas glisser (et tomber) au commencement de l' après-midi. [Houlder 1895]
Ne soyez pas sans pitié pour un petit retard, pour un petit manquement. [Veyrières 1913 #621]
Interprétation française Sens plus général : ne profitez pas de toutes les occasions pour faire du mal aux autres. [Veyrières 1913 #621]
Vous n' auriez pas d' excuse puisqu' il fait encore grand jour. [Houlder 1895]

Proverbe Aza tobatobaina ny vary, fa ny misambo--bary manetsa no tsy afaka. [Houlder 1895 #793, Veyrières 1913 #2357, Cousins 1871 #714]
Aza tobatobaina ny vary, fa ny mitsidika an-tranon--drafy no tsy toha. [Veyrières 1913 #2358]
Traduction française Ne dépensez pas inutilement le riz, car emprunter du riz à l' époque où l' on transplante le riz n' est pas chose facile. [Veyrières 1913 #2357]
Ne dépensez pas inutilement le riz, car il est insupportable d' aller en demander à un rival. [Veyrières 1913 #2358]
Ne gaspillez pas votre riz, car vous ne trouveriez pas à en emprunter le moment du repiquage venu. [Houlder 1895]
Interprétation française Se disait des prodigues. [Veyrières 1913 #1022]
Si on a dissipé ses biens, il n' y a plus qu' à mendier. [Veyrières 1913 #2358]

Proverbe Izany Andriamasoandro, izany Andriambolana : mifoha maraina any an' ala, ka mitsidika andro any Arivo, ka mihilahila any Antongona. [Veyrières 1913 #3109]
Izany Andriamasoandro, izany Andriambolana, mifoha maraina any an' ala, ka mitsidika andro any Iarivo, mihilahila any Antongona. [Rinara 1974]
Izany Andriamasoandro, izany Andriambolana : mifoha maraina any an-ala, ka mitsidik’ andro any Arivo, ka mihilahila any Antongona. [Cousins 1871 #1174]
Traduction française Cet Andriamasoandro, cet Andriambolana : il se lève de bonne heure dans la forêt, apparaît dans l'Imerina au milieu du jour, et puis penche vers la montagne Antongona. [Veyrières 1913 #3109]
Interprétation française Marche du soleil. [Veyrières 1913 #3109]

Proverbe Manasa lamba hariva : manaram-po am-panasana, fa kely andro anahazana. [Veyrières 1913 #6234, Cousins 1871 #1572]
Manasa lamba hariva : manaram-po eo am-panasana, fa kely andro anahazana. [Rinara 1974 #2040]
Sasa-lamba hariva ; manaram-po am-panasana, fa kely andro anahazana. [Rinara 1974 #3855, Cousins 1871 #2876, Houlder 1895]
Sasa-lamba mitsidika andro; manaram-po am-panasana, fa kely andro anahazana. [Houlder 1895]
Traduction française Quand on lave le linge le soir, on est satisfait en le lavant, mais on a peu de temps pour le faire sécher. [Veyrières 1913 #6234]
Quand on lave son lamba l' après-midi, on peut bien le laver à son aise, mais pour le sécher le temps sera court. [Houlder 1895]
Interprétation française Parce que le soleil se couchera bientôt. [Houlder 1895]
Se disait des gens qui suivent leurs goûts et leurs caprices sans aucune prévoyance. [Veyrières 1913]

Proverbe Nasaina, tsy avy ; nefa ka mitsidika. [Veyrières 1913 #6370]
Traduction française Quand on l' appelle il ne vient pas, et ensuite il vient de lui-même. [Veyrières 1913 #6370]
Interprétation française Se disait des gens volontaires et têtus. [Veyrières 1913 #6370]

Proverbe Ny didin' Andriamanitra tahaka ny masoandro avy andrefana, ka mitsidika isam-baravarana. [Rinara 1974 #2926]
Ny didin’ Andriamanitra tahaka ny masoandro avy any andrefana, mitsidika isam-baravarana. [Cousins 1871 #2198, Nicol 1935]
Ny didin' Andriamanitra tahaky ny masoandro avy any andrefana : mitsidika isam-baravarana. [Veyrières 1913 #40]
Traduction française Les commandements de Dieu, c' est comme le soleil qui vient de l' ouest et visite toutes les portes : ils s'étendent à tous les hommes. [Veyrières 1913 #40]
Les dispositions divines sont comme le soleil couchant : elles visitent toutes les portes. [Nicol 1935 #56]
Interprétation française Toutes les portes des maisons étaient à l' ouest et recevaient également à midi les rayons du soleil. [Veyrières 1913 #40]

Proverbe Ny fo tsy mandringa, ka raha mandalo aho mitsidika ihany. [Houlder 1895 #186]
Ny fo tsy mandringa ka raha mandalo mitsidika ihany! [Veyrières 1913 #5122, Rinara 1974 #3015]
Ny fo tsy mba mandringa: raha mandalo, mitsidika ihany. [Cousins 1871]
Traduction française Le coeur a de bonnes jambes et ne boite pas ; quand il passe près des amis, il les visite. [Veyrières 1913]
Le cœur n' est pas boiteux, et quand je passerai, je ferai une petite visite. [Houlder 1895]
Interprétation française Même s' il y a un petit désaccord. [Houlder 1895]
On ne doit pas passer près d' un ami sans le visiter. [Veyrières 1913 #5122]

Proverbe Ny nenina tsy aloha hananatra, fa aoriana handatsa. [Veyrières 1913 #6428]
Ny nenina tsy eo aloha hojerena, fa aoriana handatsa. [Rinara 1974 #3169]
Ny nenina tsy mba aloha hananatra fa avy aoriana handatsa. [Rajemisa 1985]
Ny nenina tsy mba mipetraka hatao mbay lalana, tsy mitsidika hatao mandrosoa, tsy aloha hananatra, fa aoriana handatsa. [Veyrières 1913 #6429]
Ny nenina tsy mba roahina eo aloha, tahaka ny ondry ; fa avy manaraka, tahaka ny alika. [Cousins 1871 #2362, Rajemisa 1985]
Ny nenina tsy mba roahina eo aloha, tahaky ny ondry ; fa avy manaraka tahaka ny alika. [Nicol 1935 #454]
Ny nenina tsy mba roahina eo aloha tahaky ny ondry, fa avy manaraka tahaky ny alika. [Veyrières 1913]
Ny nenina tsy mipetraka hatao "Mbay làlana" , ary tsy mitsidika hatao "Mandrosoa" , fa aoriana vao mandatsa. [Houlder 1895]
Toy ny nenina : tsy mitsidika hatao mandrosoa, tsy mipetraka atao mbay lalana, fa aoriana vao avy mandatsa. [Rinara 1974]
Traduction française Le regret n' est pas assis pour qu' on lui dise: "Laissez-moi passer" , et il ne frappe pas à votre porte pour qu' on lui dise: "Entrez" , mais ce n' est qu' après qu' il' vous insulte. [Houlder 1895]
Le regret ne vous précède pas, comme font les brebis, il vous suit comme font les chiens. [Nicol 1935 #454]
Le remords ne marche pas en avant comme les brebis qu' on pousse devant soi, il suit comme les chiens. [Veyrières 1913 #6430]
Le remords n' est pas comme quelqu' un d' assis à qui on demande la permission de passer, ce n' est pas quelqu' un qui fait visite et à qui on dit d' entrer : il ne vient pas avant l' acte pour avertir, mais après pour reprocher. [Veyrières 1913 #6429]
Le remords n' est point un conseiller prévenant, mais un critique de ce qui a été fait. [Veyrières 1913 #6428]
Interprétation française C. à. d. il arrive à votre insu et en ennemi. [Houlder 1895]
Il ne vient qu' après l' action. [Veyrières 1913 #6430]

Proverbe Raha mitsidika be. [Veyrières 1913 #6600]
Raha tsara ny andro. [Veyrières 1913 #6600]
Traduction française Quand le soleil entre plus avant dans la maison : vers deux heures après midi. [Veyrières 1913 #6600]

Proverbe Songomby mitsidika, ka tsy efan-kalady. [Rinara 1974 #3945, Cousins 1871 #2935]

Proverbe Toy ny nenina: tsy mipetraka hatao "Mbay lalana", ary tsy mitsidika hatao "Mandrosoa" ; fa aoriana vao avy mandatsa. [Cousins 1871 #3217, Nicol 1935 #460]
Traduction française Comme le regret (ou le remords) : il n’est pas assis, pour qu’on lui dise <« pardon ", il n'est pas à la porte pour qu’on lui dise " entre: " ; mais il vous suit pour vous railler. [Nicol 1935 #460]

Proverbe Tsy ny mitsidika no manam--boina, ary ny tsy manao sanatry no arahin-dolo, fa ny lahy sy ny vavy no tsy mifanaraka. [Houlder 1895 #1807]
Tsy ny mitsidika no manam--boina, ary tsy ny manao sanatry no arahin-dolo ; fa ny lahy sy ny vavy no tsy mifanaraka. [Veyrières 1913 #1351]
Tsy ny mitsidika no manam--boina, tsy ny manao sanatry no arahin-dolo, fa ny lahy sy ny vavy no tsy mifanaraka. [Rinara 1974 #4775]
Traduction française Ce ne sont pas ceux qui viennent vous voir qui vous apportent le malheur, et ce n' est pas celui qui s' adonne à la sorcellerie qui est poursuivi par les esprits, mais c' est le mari et la femme ne s' accordant pas (qui le sont). [Houlder 1895]
Ce ne sont pas ceux qui vous visitent qui vous apportent le malheur ; ce n' est pas celui qui fait de la sorcellerie qui est poursuivi par les esprits ; mais ce sont l' homme et la femme qui ne sont pas d' accord. [Veyrières 1913 #1351]

Index