Index

Proverbes : misikidy

Proverbe Adala misikidy an-tranon--drafy, ka ny hafenina no nasehony. [Veyrières 1913 #2053]
Toy ilay adala nisikidy an-tranon--drafy, ka ny afenina no aseho aloha. [Rinara 1974]
Toy ny adala misikidy an-tranon--drafy : ny kilema miafina ka asehoseho. [Veyrières 1913 #2118, Cousins 1871]
Traduction française C' est comme l' imbécile qui consulte les sikidy sur l' avenir, dans la maison de son rival : il dévoile les défauts cachés. [Veyrières 1913 #2118]
Imbécile qui va faire la divination par les sikidy dans la maison de son rival, et ce qu' il faudrait cacher, il le montre. [Veyrières 1913 #2053]
Interprétation française Se disait de ceux qui parlaient trop ouvertement de leurs affaires. [Veyrières 1913 #2118]
Se disait des gens de peu de portée qui révélaient toutes leurs affaires. [Veyrières 1913 #2053]

Proverbe Boka misikidy : ny tokin' aina dia lavorary fa ny aretina no manapa-kozatra. [Rinara 1974 #63]

Proverbe Boka misikidy : ny tokin' aina dia tsara ihany, fa ny hasoavana tsy misy intsony. [Veyrières 1913 #1973]
Boka misikidy : ny tokin’ aina tsara ihany, fa ny hasoavana tsy misy intsony. [Cousins 1871]
Traduction française Lépreux qui consulte le sikidy pour connaître l'avenir : des promesses de vie il y en a bien, mais de la beauté il n'y en a plus. [Veyrières 1913 #1973]
Interprétation française Le lépreux n' a rien à faire contre son sort, on ne peut l' exorciser. [Veyrières 1913 #1973]

Proverbe Jamba misidiky : mahita masoandro ho an' olona, fa tsy mahita mazava ho an-tena. [Veyrières 1913 #2152]
Jamba misikidy: mahita masoandro ho an' olona, fa tsy mahita mazava ho an-tena. [Houlder 1895 #2073]
Traduction française Aveugle qui pratique l' art divinatoire : il voit pour les autres auxquels il prédit l' avenir, mais pas pour lui. [Veyrières 1913 #2152]
Un aveugle qui pratique l' art divinatoire y voit bien pour les autres (puisqu' il prétend lire leur avenir), mais il n' y voit pas pour lui-même. [Houlder 1895]
Interprétation française C' était une croyance populaire que, certains, ordinairement des pauvres, étaient capables d'obtenir tout ce que l' on désirait. [Veyrières 1913 #2152]

Proverbe Jamba misikidy : ny mazava, azo tanisaina, fa ny hahiratra mbola ho ela. [Rinara 1974 #1546]

Proverbe Lavi-dingana hoatry ny andevolahy misikidy ho andriana. [Houlder 1895 #1586, Veyrières 1913 #5853]
Lavi-dingana toy ny mpanompo misikidy ho andriana. [Rinara 1974 #1768]
Traduction française Faire une grande enjambée, comme un esclave qui, par divination, voudrait devenir noble. [Houlder 1895]
Faire un grand pas, comme l' esclave qui fait le sikidy ou divination pour devenir noble. [Veyrières 1913]

Proverbe Misikidy finaritra, malain-karary, misikidy marary, malain-ko faty. [Rinara 1974 #2356]

Proverbe Misikidy tsy marary : mila voatsiary. [Samson 1965 #M127]

Proverbe Natao anadahy hiankinana, kanjo misikidy ho vady. [Houlder 1895 #1759, Cousins 1871 #2085]
Natao ho anadahy hiankinana, kanjo misikidy ho vady. [Veyrières 1913 #1157, Rinara 1974 #2756]
Traduction française Je croyais qu'il serait pour moi un frère sur lequel je pourrais m' appuyer, et il est allé consulter le sikidy pour voir s' il pourrait m' épouser. [Veyrières 1913 #1157]
On le considérait comme un frère sur lequel on s' appuie, et le voilà qui consulte l' oracle pour devenir mari. [Houlder 1895]
Interprétation française Ce proverbe se disait des choses qui arrivaient contre toute attente ; il fait allusion à la protection que la femme divorcée demandait à son frère. [Veyrières 1913 #1157]
Paroles que prononce, celle que quelqu' un recherche comme femme, alors quelle ne lui soupçonnait aucune intention matrimoniale. [Houlder 1895]

Proverbe Tsy hata lavadavaka, ohatra ny boka misikidy rantsana. [Cousins 1871]
Tsy hita lavadavaka, hoatry ny boka misikidy rantsana. [Veyrières 1913 #2028]
Tsy hita lavadavaka, ohatra ny boka misikidy rantsana. [Houlder 1895]
Tsy hita lavadavaka ohatra ny boka misikidy rantsana haniry. [Rinara 1974]
Traduction française "On n' y peut rien du tout" , s' écrie le lépreux consultant le devin pour se faire revenir des doigts (qu' il a perdus par la maladie). [Houlder 1895]
On n' y voit rien : c' est comme un lépreux qui consulte la divination pour voir s' il recouvrera ses doigts. [Veyrières 1913 #2028]
Interprétation française Le lépreux a les doigts rongés ; ce proverbe se disait de ceux qui prétendaient faire ce qu' ils ne savaient pas, et aussi de tout ce qui n'était pas clair. [Veyrières 1913 #2028]

Index