Index

Proverbes : mifanary

Proverbe Fony tsimbotry niaraka ihany ka adrisa vao hifanary! [Rinara 1974 #1195]
Tsimbotry niaraka ihany ka adrisa vao hifanary? [Rajemisa 1985 #25]
Tsy mety raha fony tsimbotry niaraka ihany, ka adrisa vao hifanary. [Houlder 1895]
Tsy mety raha fony tsimbotry niara-nandady, ka rehefa adrisa dia hifandao. [Cousins 1871 #3412]
Tsy mety raha fony tsimbotry niara-nizehozeho, ka nony adrisa hifandao. [Rinara 1974 #4581]
Tsy mety raha tsimbotry niara-nandady, ka nony adrisa àry elatra kosa vao hifandao. [Rinara 1974 #4684]
Interprétation malgache Entina hilazana olona nifankatia sy nifanampy fony samy kely – amin' ny lafin-kevitra rehetra – nefa nony lehibe toy ny tsy mifankahalala intsony. [Rajemisa 1985 #989]
Fony samy madinika (oriory) nifankahalala tsara, ka nony mba manana ve dia mody tsy mahalala ny olona niara-niory tamin' ny tena? [Rajemisa 1985 #25]
Traduction française Il n' est pas bien de s' entendre quand on est petit pour se séparer (se rejeter) quand on est devenu grand. [Houlder 1895]
Interprétation française Le mot "tsimbotry" désigne la sauterelle "adrisa" quand elle est encore petite. [Houlder 1895]

Proverbe Toy ny rano sy ny vary, ka tsy mahay mifanary. [Veyrières 1913 #4610]
Toy ny vary sy ny rano : ka an-tsaha tsy mifanary, an-tanàna tsy mifandao. [Nicol 1935 #432]
Traduction française Comme le riz et l’eau : unis dans les champs, inséparables dans la maison. [Nicol 1935 #432]
Eau et riz vont ensemble : ils ne se séparent pas. [Veyrières 1913 #4610]
Interprétation française Se disait de deux personnes ou choses inséparables. [Veyrières 1913 #4610]

Proverbe Tsy hifanary na an-kasoavana na an-karatsiana. [Veyrières 1913 #5313]
Tsy mifanary Tsimahafotsy na an-kasoavana na an-karatsiana. [Veyrières 1913 #498]
Traduction française On ne s' abandonnera ni dans la prospérité ni dans l' adversité. [Veyrières 1913 #5313]
Soit dans la prospérité, soit dans l'adversité, les gens de la caste des Tsimahafotsy ne se rejettent pas. [Veyrières 1913 #498]
Interprétation française Ce proverbe fait allusion à la bonne entente des Tsimahafotsy l' une des castes hova ; se disait de tous ceux qui restaient unis dans la bonne et la mauvaise fortune. [Veyrières 1913 #498]
Paroles prononcées par les Tsima-hafotsy, caste de Hova ; elles sont passées en proverbe. [Veyrières 1913 #5313]

Index