Index

Proverbes : may

Proverbe Aza atao hoe : may ity trano atsimo ka asa azy, fa voin-kava mahatratra. [Veyrières 1913 #1055, Rinara 1974 #402, Cousins 1871 #354]
Traduction française Ne dites pas : une maison brûle au sud, cela m' est égal. [Veyrières 1913 #1055]
Interprétation française Ne dites pas cela, car le malheur d' un parent vous atteint vous-même. [Veyrières 1913 #1055]

Proverbe Aza ela fievoka sao may lamba. [Rinara 1974 #446]

Proverbe Aza manao jabora manify misavika ny lahinjiro. [Rinara 1974 #527]
Aza manao sabora manambaka ny lahin-jiro. [Houlder 1895 #790, Veyrières 1913 #2349]
Aza manao sabora manify : misavika ny lahinjiro. [Cousins 1871 #468]
Aza manao toy ny sabora manambaka ny lahin-jiro. [Cousins 1871 #524]
Manao jabora manambaka ny lahin-jiro. [Veyrières 1913 #3582]
Sabora manify, ka manambaka ny lahin-jiro. [Rinara 1974 #3765]
Sabora manify, ka nony may vao mifaoka ny lahin-jiro. [Veyrières 1913 #3609, Cousins 1871 #2813]
Traduction française Faire comme le suif qui trompe la mèche de la chandelle et l' enflamme tout entière. [Veyrières 1913 #3582]
Ne faites pas comme le suif qui trompe la mèche et l' éteint quand il est épuisé. [Veyrières 1913 #2349]
Ne faites pas comme le suif qui trompe la mèche. [Houlder 1895]
Suif trop mince : quand il s' enflamme, il met le feu à toute la mèche. [Veyrières 1913 #3609]
Interprétation française C. à. d. ne vous épuisez pas trop vite: dans la très primitive lampe malgache, le suif lorsqu' il est tout consumé il produit l' extinction de la mèche. [Houlder 1895]
Ne dépensez pas trop vite. [Veyrières 1913 #2349]
Se disait de ceux qui abusent des autres dans les discussions et les affaires. [Veyrières 1913 #3582]
Se disait des gens qui abusent des autres. [Veyrières 1913 #3609]

Proverbe Aza misisika ho may hoatry ny fisoitr' afo. [Veyrières 1913 #6149]
Aza misisika ho may ohatra ny fisoitr' afo. [Houlder 1895]
Fisoitrafo ka may vao misisika. [Rinara 1974 #1170]
Tsy mety raha may misisika hoatry ny fisoitrafo. [Veyrières 1913 #6390]
Tsy mety raha may vao misisika toa fisoitrafo. [Rinara 1974 #4637]
Traduction française Il ne convient pas de faire comme le tisonnier qui s' introduit toujours, bien qu' il soit brûlé. [Veyrières 1913 #6390]
Ne vous brûlez pas par force comme le tisonnier (de bois) qui pénètre dans le feu. [Houlder 1895]
Ne vous brûlez pas par force comme le tisonnier qui va dans le feu. [Veyrières 1913 #6149]
Interprétation française Il ne faut pas insister sans discernement. [Veyrières 1913 #6390]

Proverbe Aza mivadibadika toy ny lela may. [Houlder 1895 #533, Veyrières 1913 #5330]
Mivadibadika ohatra ny lela may. [Rinara 1974]
Traduction française Ne tournez pas à tout vent, comme la langue qui se tourne et se retourne sans cesse lorsqu' elle se brûle. [Veyrières 1913 #5330]
Ne vous retournez pas de tous les côtés comme une langue qui s' est brûlée. [Houlder 1895]

Proverbe Endin-toho ka ny kely ihany no may aloha. [Rinara 1974 #1033]
Endin-toho : ny kely ihany no may aloha. [Veyrières 1913 #763, Cousins 1871]
Traduction française Manière de faire griller les poissons : ce sont les petits qui sont brûlés les premiers. [Veyrières 1913 #763]
Interprétation française Se disait des procès et affaires où les petits étaient compromis et punis avant les grands. [Veyrières 1913 #763]

Proverbe Fisoitrafo nitonoan-kena : may loha tsy mba mihinana. [Veyrières 1913 #4486, Cousins 1871 #968]
Fisoitrafo nitonoan-kena : may loha tsy mba nihinana. [Rinara 1974 #78]
May loha tsy mba mihinana tahaka ny fisoitrafo. [Rajemisa 1985]
May tsy mba homana ohatra ny soitrafo. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Enti-milaza ireo mpanao soa tsy mba heverin' ny olona akory. [Rajemisa 1985]
Enti-milaza ny olona maty misahirana mafy, nefa tsy mba mahita soa firy amin'izay isasarany. [Rajemisa 1985]
Traduction française Tisonnier en bois qui a servi de broche pour faire rôtir de la viande : il a la tête brûlée, et cependant il n' aura rien à manger. [Veyrières 1913 #4486]
Interprétation française Se disait de ceux qui travaillent, sans profit pour eux-mêmes. [Veyrières 1913 #4486]

Proverbe Lava volon-tsomotra tsy aman-karena: raha mitsoka afo, dia may. [Cousins 1871 #1351]
Lava volon-tsomotra tsy arahin-karena : raha mitsoka afo dia may. [Rinara 1974]

Proverbe May vololom-po. [Veyrières 1913 #2621]
Traduction française Celui qui est dans une position embarrassante est semblable à celui qui se brûle l' estomac en avalant des choses brûlantes. [Veyrières 1913 #2621]

Proverbe May volon-dranjo tahaka ny mpanefy. [Rinara 1974 #2217]
May volon-dranjo, toa mpanefy. [Cousins 1871 #1694]

Proverbe May volon-tanana, ohatra ny mpisorona afo. [Cousins 1871]
May volon-tanana sahala amin' ny mpisoron' afo. [Rinara 1974]

Proverbe May volon-tratra. [Veyrières 1913 #3698]
Traduction française Il a les poils de la poitrine brûlés. [Veyrières 1913 #3698]
Interprétation française Se disait des gens accablés d' affaires pressantes. [Veyrières 1913 #3698]

Proverbe Malahelo lava volombava, ka nony mitsoka afo dia may. [Rinara 1974 #131]

Proverbe Manao zanaky ny mpanefy tsy mba ho may. [Rinara 1974 #2027]
Tsy misy natao ho zanaky ny mpanefy tsy mba ho may. [Rinara 1974 #4740]

Proverbe Mandalo Ramaka, may ny tanàna. [Veyrières 1913]
Nandalo Ramaka ka may ny tanàna! [Rinara 1974]
Sendra mandalo Ramaka, ka may ny tanàna. [Houlder 1895]
Traduction française Ramaka passe : le village brûle. [Veyrières 1913 #4243]
Interprétation française Ramaka, d' après le Père Malzac, était le nom d'un incendiaire fameux. [Houlder 1895]
Ramaka était un incendiaire fameux. Ce proverbe se disait des malfaiteurs célèbres, et aussi des gens soupçonnés d' avoir commis un crime, soit à cause de leur mauvaise réputation, soit parce qu' ils se trouvaient près de l' endroit du crime. [Veyrières 1913 #4243]

Proverbe Ny aloha koa may, ny farany tsofina. [Veyrières 1913 #6315]
Traduction française Quand on s' est brûlé une fois, on souffle sur le reste. [Veyrières 1913 #6315]
Interprétation française Instruit par l' expérience. Chat échaudé, craint l' eau froide. [Veyrières 1913 #6315]

Proverbe Ny may lamba tsy satry no kamboty. [Rinara 1974 #3140, Cousins 1871 #2345]

Proverbe Ohatra ny hoditra atono, may vao mipaoka ny lavenona. [Cousins 1871]
Ohatra ny hoditra atono, may vao mipoaka. [Rinara 1974]

Proverbe Sorohitra may trano, tsintsina vaky vilany : voin-kava mahatratra. [Rinara 1974 #3950]
Tsintsina vaky siny, sorohitra vaky vilany : voin-kava-mahatratra. [Veyrières 1913 #1137]
Tsintsina vaky vilany, sorohitra vaky siny, ka voin-kava mahatratra. [Rinara 1974 #287]
Tsintsina vaky vilany, sorohitra vaky siny : voin-kava-mahatratra. [Veyrières 1913 #0, Cousins 1871]
Traduction française Petit oiseau tsintsina dont la cruche est cassée, et alouette dont la marmite en terre est brisée : chacun d' eux ressent le malheur de l' autre. [Veyrières 1913 #1137]
Interprétation française Ces deux oiseaux ont même nourriture à peu près, aussi le malheur de l' un atteint l' autre : les parents souffrent des malheurs de leurs parents. [Veyrières 1913 #1137]

Proverbe Takatra mody hariva ka samy may amin' ny mahamay azy. [Rinara 1974 #4004]

Proverbe Tono lavi-tompo, ka raha tsy may dia matoato. [Rinara 1974 #4197]
Tono lavi-tompo: ka raha tsy may, manta. [Houlder 1895]
Tono lavi-tompo: raha tsy may, lozitra. [Cousins 1871]
Tono lavi-tompo: raha tsy may, manta. [Cousins 1871]
Tono tsy eo tompo, laha tsy manta ka rehitse. [Poirot & Santio: Vezo]
Traduction française Grillade sans propriétaire : si ce n' est pas cru, c' est brûlé. [Poirot & Santio: Vezo]
Un rôti dont le propriétaire est absent: s’il n’est pas brûlé, il n’est pas cuit. [Houlder 1895]

Proverbe Tsy mety raha may trano vao manao afo am-bilany kely. [Veyrières 1913 #3997]
Traduction française Après que la maison est brûlée, prendre des précautions en conservant le feu dans la petite marmite, cela ne convient pas. [Veyrières 1913 #3997]
Interprétation française Se disait des gens qui ne sont prudents qu' après coup. [Veyrières 1913 #3997]

Proverbe Tsy mety raha manao andevovavy may trano: ny trano may tsy hitany, fa "Maty aho varin--janako !". [Cousins 1871 #3433]
Tsy mety raha manao ankizivavy may trano, ka ny trano may tsy hitany fa ny may ao ny varin--janako no ambentin-teny. [Rinara 1974]

Proverbe Vero may. [Veyrières 1913 #466]
Traduction française La fusillade est un feu roulant qui ressemble au pétillement de l' herbe vero en feu. [Veyrières 1913 #466]
Interprétation française Sens général : agir sans relâche. [Veyrières 1913 #466]

Index