Index

Proverbes : lanonana

Proverbe Andevolahy mizaha lanonana : tonga vao lasa maka kitay. [Veyrières 1913 #526]
Traduction française Esclave qui est allé assister à des réjouissances publiques : à peine est-il rentré qu' il lui faut repartir pour chercher la provision de paille à brûler. [Veyrières 1913 #526]
Interprétation française Se disait des gens qui se laissent détourner de leurs occupations et sont ensuite obligés de les accomplir. [Veyrières 1913 #526]

Proverbe Andevolahy nizaha lanonana : any amy ny kitay ihany no eritreritra. [Cousins 1871]
Andevolahy nizaha lanonana : any amin' ny kitay ihany no entreritra. [Veyrières 1913 #531]
Traduction française Esclave qui est allé assister à des réjouissances publiques : il a toujours à la pensée la paille à brûler qu' il lui faut ramasser. [Veyrières 1913 #531]
Interprétation française Il ne faut pas flâner quand on a du travail à faire. [Veyrières 1913 #531]

Proverbe Boka mizaha lanonana : tsy isan' ny mpizaha lanonana, fa isan' ny vahoakan' andriana. [Veyrières 1913 #1978]
Boka mizaha lanonana: tsy isan’ ny mpizaha lanonana, fa isan’ ny vahoak’ Andriana. [Cousins 1871 #801]
Boka nizaha lanonana : tsy isan' ny mpizaha fa isan' ny vahoakan' Andriana. [Rinara 1974 #945]
Traduction française Lépreux qui assiste aux réjouissances publiques : il n' est pas de ceux qui participent aux réjouissances, mais il augmente le nombre des sujets du souverain. [Veyrières 1913 #1978]
Interprétation française Il n' y a pas de réjouissances pour les lépreux. [Veyrières 1913 #1978]

Proverbe Ikala fohy mizaha lanonana; efa mody vao hitan' ny olona. [Rajemisa 1985]
Ikala fohy mizaha lanonana, ka efa mody vao hitan' ny olona. [Houlder 1895 #1366]
Ikala fohy nizaha lanonana, efa mody vao hitan' ny olona. [Veyrières 1913 #1567, Cousins 1871 #1108]
Ikala fohy nizaha lanonana : mody vao hitan' ny olona. [Rinara 1974 #1392]
Ikala kely nizaha lanonana, efa mody vao hitan' ny olona. [Veyrières 1913 #1567]
Interprétation malgache (satria noho izy fohy dia very tany anatin' ny olona tany): enti-milaza zavatra na olona tsy tonga tamin' ny fotoana nilana azy. [Rajemisa 1985]
Traduction française Petite fille qui est allée regarder les réjouissances publiques : on la voit quand elle part pour rentrer chez elle. [Veyrières 1913 #1567]
Une petite fille assistant à une réjouissance publique; ce n' est que quand elle s' en retourne chez elle qu' on s' aperçoit qu' elle était là. [Houlder 1895]
Interprétation française Auparavant elle était perdue dans la foule. [Houlder 1895]
Se disait des gens auxquels on pense trop tard. [Veyrières 1913 #1567]

Proverbe Jamba mizaha lanonana : mba ento hanakaiky kokoa aho. [Rinara 1974 #1551]

Proverbe Lava volombava mijery lanonana : ny alamaka ihany no mahatsara azy. [Rinara 1974 #1766]
Lava volombava mizaha lanonana, ka ny alamaka ihany no mahafaingana azy. [Houlder 1895 #2075]
Lava volombava nizaha lanonana : ny alamaka ihany no mahafaingana azy. [Cousins 1871, Veyrières 1913]
Volombava an-danonana : ny alamaka ihany no mahatsara azy. [Rinara 1974 #5018]
Volombava an-danonana : ny alamaka no mahatsara azy. [Veyrières 1913 #5583, Cousins 1871 #3726]
Traduction française Barbe dans une réjouissance publique : le mieux pour elle, c' est d' être aplanie. [Veyrières 1913 #5583]
Homme à grande barbe qui est allé voir les réjouissances publiques : il se hâte de la niveler sommairement. [Veyrières 1913]
Un homme à longue barbe (ou: longues moustaches) se préparant à aller voir des jeux populaires: c' est en la lissant avec la main qu' il sera le plus vite prêt. [Houlder 1895]
Interprétation française Se disait des difficultés qu' il faut trancher vite sans y attacher d' importance ; allusion à la barbe qu'on laissait pousser dans les deuils. [Veyrières 1913 #3257]
Se disait des difficultés qu' il vaut mieux aplanir qu' approfondir. [Veyrières 1913 #5583]

Proverbe Malahelo mizaha lanonana, ka mitondra ranomaso mody. [Houlder 1895 #1455]
Traduction française Un pauvre étant allé voir une réjouissante publique: il n' en rapporte que des larmes. [Houlder 1895]
Interprétation française D' avoir vu les autres joyeux et contents le fait pleurer sur sa pauvreté à lui. [Houlder 1895]

Proverbe Miangaly miserana, toy ny andevolahy mizaha lanonana, fa raha tonga maka kitay. [Veyrières 1913 #570]
Miangaly miserana, toy ny andevolahy mizaha lanonana, kanefa raha tonga, maka kitay. [Cousins 1871 #1717]
Miangaly miserana toy ny ankizilahy mizaha lanonana, fa raha tonga maka kitay. [Rinara 1974]
Traduction française Qui se paie des caprices et des distractions d' un moment, comme l' esclave qui va voir les réjouissances publiques, mais une fois de retour il faut qu' il aille chercher la provision de paille à brûler. [Veyrières 1913 #570]

Proverbe Mitaiza kely mizaha lanonana : ambiny ihany ny eny am-babena. [Veyrières 1913 #928, Rinara 1974 #2439, Cousins 1871]
Traduction française Femme qui a un nourrisson : quand elle assiste à des réjouissances publiques, ce qu' elle a sur le dos est par-dessus le marché. [Veyrières 1913 #928]
Interprétation française Se disait des gens surchargés de travail ; les enfants malgaches se portent sur le dos. [Veyrières 1913 #928]

Index