Index

Proverbes : ketsa

Proverbe Aza malahelo vita ketsa, fa ny voly vomanga mbola ho be. [Veyrières 1913 #30, Cousins 1871 #398, Rinara 1974]
Traduction française Ne vous désolez pas d' avoir fini le repiquage du riz, car vous aurez encore beaucoup de travail pour planter les patates. [Veyrières 1913 #30]
Interprétation française Se disait en guise de consolation à ceux qui perdent une bonne occasion. [Veyrières 1913 #30]

Proverbe Aza manao gisalahy homan-ketsa, ka ny homana ny an' olona indray no avo feo. [Houlder 1895 #843]
Aza manao gisalahy homan-ketsa: ny homana ny an’ olona indray no avo feo. [Rinara 1974 #506, Cousins 1871 #453]
Gisalahy homan-ketsa ka izy mangalatra indray no avo feo. [Rinara 1974 #1227]
Gisalahy homan-ketsa ka izy mihinana indray no avo vava. [Rajemisa 1985]
Gisalahy homan-ketsa, ka ny homana ny an' olona indray no avo feo. [Veyrières 1913]
Gisalahy homan-ketsa, ka ny maka ny an’ ny olona indray no avo feo. [Nicol 1935 #151]
Gisalahy homan-ketsa ka ny maka ny an' olona indray no avo feo. [Cousins 1871 #997, Veyrières 1913, Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Entimilaza ireo olona ratsy nefa be vava ka mova tsy ny mitolo-tena. [Rajemisa 1985]
Ilazana ny olona nanao ratsy na nangalatra ny an' ny hafa, nefa izy indray no be vava sy midrinkina. [Rajemisa 1985]
Ny mamo indray no miantso polisy. [Rajemisa 1985]
Traduction française Jars qui mange les semis de riz : lui qui mange le bien des autres, crie le plus fort. [Veyrières 1913 #4289]
Ne faites pas comme un jars qui mange des jeunes plants de riz: il jette de grands cris tout en mangeant ce qui n' est pas à lui. [Houlder 1895]
Une oie dans un champ de ketsa : elle est à voler et c’est encore elle qui pousse les hauts cris. [Nicol 1935 #151]
Interprétation française Ce proverbe se disait des gens qui prennent le bien des autres ou leur font du tort, et aussi de ceux qui ont le verbe haut. Il fait allusion à un conte où une femme crie après un jars qui dévaste son semis de riz ; le jars fait tant de bruit et de fracas que la femme finit par l' abandonner. [Veyrières 1913 #4289]
Et pourtant il n' a pas de quoi se vanter! [Houlder 1895]

Proverbe Aza manao hoe : avelao ny ketsa soa haketsanay mivady. [Rinara 1974 #514, Cousins 1871 #462]

Proverbe Aza manao karazan' amboa : zato lahy tsy midina an-kosy, arivo vavy tsy mitam-body ketsa. [Veyrières 1913 #3900, Rinara 1974 #530, Cousins 1871 #472]
Traduction française Ne vivez pas à la manière des chiens : cent mâles ne descendent pas dans la boue pour écraser les mottes de terre ; mille femelles ne touchent pas les racines des plants de riz. [Veyrières 1913]
Interprétation française Ne soyez pas paresseux. [Veyrières 1913 #3900]

Proverbe Fitia, ketsa, ka izay amindrana azy, aniriany. [Veyrières 1913 #5089]
Traduction française Il en est des affections comme des plants de riz qui poussent là où on les transplante. [Veyrières 1913 #5089]
Interprétation française L'amour est changeant. [Veyrières 1913 #5118]

Proverbe Hodi-nato voazehy, ketsa voasoritra, vomanga voaisa. [Veyrières 1913 #4384]
Traduction française C' est l' écorce de natte mesurée, ce sont des semis de riz marqués et vendus sur pied, ce sont des patates comptées. [Veyrières 1913 #4384]
Interprétation française Se disait des contrats terminés, des ventes faites, de toutes les choses réglées définitivement et sur lesquelles il n' y avait pas à revenir. [Veyrières 1913 #4384]

Proverbe Izay tsy ampy ketsa, mivezivezy, izay very ondry manara-morona. [Rinara 1974 #1520]
Ny tsy ampy ketsa mivezivezy; ny very ondry manara-morona ; ny tsy an-trano vady miherikerika. [Veyrières 1913 #5817, Rinara 1974 #3345, Cousins 1871 #2518]
Traduction française Celui qui n' a pas assez de plants de riz pour sa rizière, erre de tout côté ; celui qui a perdu une brebis, suit les bords de la rivière ; celui dont la femme n' est pas à la maison, tourne la tête de tout côté. [Veyrières 1913 #5817]
Interprétation française Se disait des gens préoccupés, des âmes en peine. [Veyrières 1913 #5817]

Proverbe Ketsa lava mahafehy tena fohy afatotry ny sasany. [Rinara 1974]
Ketsa lava mamato-tena fohy afatotry ny sasany. [Rinara 1974]
Ny teny toy ny ketsa : lava loatra mamato-tena, fohy loatra afatotry ny sasany. [Rinara 1974 #3289]

Proverbe Ketsa mahafehy tena. [Houlder 1895 #867, Veyrières 1913 #6185]
Traduction française Les jeunes plants de riz s' attachent eux-mêmes. [Veyrières 1913 #6185, Houlder 1895]
Interprétation française On les lie avec leurs tiges. Sens : se suffire à soi-même, se tirer d' affaire. [Veyrières 1913 #6185]
Quand on en fait des paquets pour le repiquage on les lie avec leurs tiges mêmes sans autres liens; mais le mot signifiant s' attacher veut dire aussi se gouverner, et ce proverbe s' appliquerait à ceux qui peuvent se tirer d' affaire tout seuls. [Houlder 1895]

Proverbe Ketsa mitototra ampombo, ka tsy fantatra ho vaky vazana. [Veyrières 1913 #4919, Cousins 1871 #1258]
Ketsa mitototra ampombo, ka tsy fantatra izay vaky vazana. [Rinara 1974 #1631]
Traduction française Semence de riz recouverte de son : on ne peut pas reconnaître si l' enveloppe du grain semé éclate. [Veyrières 1913 #4919]
Interprétation française Se disait de ceux qui cachent leur jeu. [Veyrières 1913 #4919]

Proverbe Ketsa vaventy, ka sarotra atao lahirodona. [Houlder 1895 #1377, Veyrières 1913 #21, Rinara 1974]
Traduction française Quand les jeunes plants de riz sont gros, il est difficile d' en planter deux ou trois dans le même trou. [Houlder 1895 #1377]
Si les jeunes plants de riz sont gros, il est difficile d' en planter plusieurs dans le même trou. [Veyrières 1913 #21]

Proverbe Ketsa ve aho, ka hahafehy tena, sa ketsa fohy hatrany ho fehezinareo? [Rinara 1974 #1633]

Proverbe Ketsa voasoritra. [Veyrières 1913 #3342]
Traduction française Une affaire tranchée par un jugement, c' est comme un semis dont les parts sont faites. [Veyrières 1913 #3342]

Proverbe Ny fitia ketsa ka mora afindra. [Rinara 1974]
Ny fitia ketsa ka mora mifindra. [Rinara 1974]
Ny fitia toy ny ketsa, ka raha afindra dia maniry. [Houlder 1895 #1812]
Ny fitia toy ny ketsa : raha afindra, maniry. [Veyrières 1913 #5118, Cousins 1871 #2236]
Traduction française L' amour est comme un jeune plant de riz, transplanté, il repousse ailleurs. [Houlder 1895]
Les affections sont comme les plants de riz, quand on les transplante, elles poussent. [Veyrières 1913 #5118]
Interprétation française L'amour est changeant. [Veyrières 1913 #5118]

Proverbe Ny marina toy ny ketsa an-doharano : tomaratra maraina, mavana hariva. [Rinara 1974]

Proverbe Ny teny toy ny ketsa : izay mahalana sosohana. [Veyrières 1913 #4797, Cousins 1871 #2496]
Ny teny toy ny ketsa ka izay mahalana sosohana. [Houlder 1895 #552, Rinara 1974 #3288]
Traduction française Les paroles sont comme les jeunes plants de riz, s' ils sont trop clairsemés on en plante d' autres entre eux. [Houlder 1895]
Les paroles sont comme les plants de riz : là où c' est trop clairsemé, on en repique. [Veyrières 1913 #4797]

Proverbe Ondry homan-ketsa : maty homana ny meva. [Cousins 1871]
Ondry homan-ketsa : maty homana ny soa. [Veyrières 1913 #2233, Cousins 1871]
Ondrilahy homan-ketsa : maty homana ny soa. [Rinara 1974 #3452]
Traduction française Brebis qui mange des plants de riz : elle meurt de manger ce qui est bon. [Veyrières 1913 #2233]
Interprétation française Le maître des plants de riz l' assomme sur place ; sens : bien mal acquis ne profite pas, on est puni par où on a péché. [Veyrières 1913 #2233]

Proverbe Ondrilahy diso ketsa, ka izay sahy no manome lasiventy. [Rinara 1974 #3451]
Toy ny ondrilahy diso ketsa, ka izay sahy manome lasiventy. [Houlder 1895 #1278]
Toy ny ondrilahy diso ketsa, ka izay sahy no manome lasiventy. [Veyrières 1913 #3149]
Traduction française C' est comme un mouton qui a manqué l' époque du repiquage : celui qui en donne le plus, offre quatre-vingt-dix centimes. [Veyrières 1913 #3149]
Pareil au mouton qui a manqué le moment du repiquage: celui qui en offre le plus en donne quatre-vingt-dix centimes. [Houlder 1895]
Interprétation française A l' époque du repiquage on tuait un mouton pour la nourriture des ouvriers. [Veyrières 1913 #3149]
Pour la nourriture des gens occupés au repiquage, on tuait souvent un mouton; une fois ce moment passé, les moutons ne se vendaient plus. [Houlder 1895]

Proverbe Toy ny ondrilahy diso ketsa, ka tsy mifanendrihendry amin' izay vidiny niheverana azy nony namidy. [Rinara 1974 #4311]

Proverbe Toy ny ondrilahy diso ketsa : tsy mifanitsy amy ny itadiavana azy. [Cousins 1871]
Toy ny ondrilahy diso ketsa : tsy mifanitsy amin' ny itadiavana azy. [Veyrières 1913 #3148]
Traduction française C' est comme un mouton qui a manqué l' époque du repiquage : cela ne concorde pas avec le moment où on en a besoin. [Veyrières 1913 #3148]
Interprétation française Se disait de ce qui ne vient pas à temps ; à l' époque du repiquage on tuait un mouton pour nourrir les ouvriers. [Veyrières 1913 #3148]

Index