Index

Proverbes : hova

Proverbe Abidin-trova : ny lany lanina. [Samson 1965 #A4]

Proverbe Andevon-trova : mandady miditra. [Samson 1965 #A63]

Proverbe Hovalahy diso rasa, ka ny famaky no ampangotrahina. [Houlder 1895 #1425]
Traduction française Un Hova ayant manqué la distribution de viande (à l' occasion des funérailles) il fait cuire la hache (ayant servi à découper la viande). [Houlder 1895]

Proverbe Hovalahy mamosavy andevolahy, ka misolo ny entan-kitainy. [Houlder 1895 #1582, Veyrières 1913 #492]
Traduction française Un Hova jetant un sort (et par là tuant) un esclave, doit ensuite porter sa charge de bois. [Houlder 1895]
Interprétation française Hova qui jette un sort sur un esclave et le tue : c' est à lui de porter la charge de bois de l' esclave. [Veyrières 1913 #492]

Proverbe Hovalahy maty zanaka, ka sira no amoizana azy. [Houlder 1895 #1423]
Traduction française Un Hova qui a perdu un enfant, tout ce qu' il peut offrir à ceux qui viennent à l' ensevelissement, c' est un peu de sel. [Houlder 1895]
Interprétation française Les Hovas ne possédaient presque rien en propre autrefois, et ne pouvaient donc pas tuer des bœufs aux enterrements comme le faisaient les nobles. [Houlder 1895]

Proverbe Hovalahy mibaby andriana, ka misolo ny entan' ny Manendy. [Veyrières 1913 #473, Houlder 1895]
Traduction française Hova qui porte un noble sur son dos : il fait ce que font les Manendy ou serfs royaux. [Veyrières 1913 #473]
Un Hova portant un noble sur son dos: il fait le travail d' un Manendy. [Houlder 1895]
Interprétation française Les Manendy étaient une caste de serfs royaux qui, avant remploi du filanzane, étaient chargés de porter sur leur dos, quand les circonstances l' exigeaient, les nobles de race royale. [Houlder 1895]

Proverbe Hovalahy tsy hendry, ka zazahova vao hiavo-tena. [Veyrières 1913 #487, Cousins 1871 #1104, Houlder 1895]
Hovalahy tsy hendry ka zazahova vao manavo-tena. [Rinara 1974 #97]
Traduction française Hova qui ne se conduit pas bien : c' est quand il est esclave qu' il songe à se racheter. [Veyrières 1913 #487]
Un Hova imprudent: il faut qu' il soit esclave (litt. enfant Hova), pour que la raison lui revienne. [Houlder 1895]
Interprétation française Ce proverbe disait le manque de prévoyance ; les hommes libres pouvaient devenir esclaves pour dettes ou à cause de certains délits. [Veyrières 1913 #487]
Il s' agit d' un Hova qui ayant fait des dettes et n' ayant pu les payer, devient l' esclave de son créditeur. Ce proverbe était parfois employé par les esclaves contre les hommes libres, comme il y en avait d' autres employés par les hommes libres contre les esclaves. [Houlder 1895]

Proverbe Hovalahy tsy mivadi-belirano : tompon' ny farany. [Rinara 1974 #1385]

Proverbe Lolompon-kovalahy, tsy miseho tsy ratsy tany. [Houlder 1895 #295]
Lolompon-kovalahy : tsy miseho tsy tany ratsy. [Veyrières 1913 #6400]
Lolompon-kovalahy, tsy mitranga tsy ratsy tany. [Rinara 1974 #135]
Traduction française La rancune d' un Hova: elle ne se montre que quand les temps sont mauvais. [Houlder 1895]
Rancune d' un Hova : elle ne paraît que dans les temps mauvais. [Veyrières 1913 #6400]
Interprétation française C' est-à-dire lorsque la vengeance est facile. [Veyrières 1913 #6400]
Il est plus facile alors de se venger. [Houlder 1895]

Proverbe Mananty tsy voky, toa hovalahy. [Veyrières 1913 #494]
Manantoan-tsy voky, toa hovalahy. [, Cousins 1871 #1521, ]
Traduction française Il ne faut pas manger avec excès comme les esclaves, mais se modérer comme des hommes de condition libre. [Veyrières 1913 #494]
Interprétation française C' était l' usage des hommes libres de laisser toujours un peu de la nourriture qui leur était offerte. [Veyrières 1913 #494]

Proverbe Manjaka hova. [Veyrières 1913 #213]
Traduction française Pays où les Hova eux-mêmes régnent. [Veyrières 1913 #213]
Interprétation française Cette expression se disait des pays sans roi, sans gouvernement ; elle venait des temps reculés où chaque village voulait être indépendant et nommer un chef pour le gouverner ; chaque individu pouvait devenir roi à son gré suivant son influence et son habileté ; tous les fils de roi régnaient ; le royaume n' était pas sérieusement constitué. [Veyrières 1913 #213]

Proverbe Masombika manambady hova: ñy traño, iraisana, fa ñy zaka, samby hafa. [Houlder 1895]
Masombika nanambady Hova : ny trano iraisana fa ny fizakana samy hafa. [Samson 1965 #M90]
Interprétation malgache Masombika (zazamanga) manambady Hova: ny trano no iraisana, fa ny fiteny samy hafa. [Houlder 1895]

Proverbe Ny andriandahy malahelo tsy mahaleo ny hovalahy malaza. [Veyrières 1913 #495, Cousins 1871 #2162, Rinara 1974]
Ny Andriandahy malahelo tsy mahaleo ny hovalahy manana. [Houlder 1895, Rinara 1974]
Traduction française Un noble qui ne possède rien est inférieur à un Hova riche. [Houlder 1895]
Un simple Hova riche et prospère l' emporte sur un noble déchu. [Veyrières 1913 #495]
Interprétation française Jeu de mots : malahelo malheureux et mahaleo l' emporte. [Veyrières 1913 #495]

Proverbe Ny andriandahy no manao didy fisaka, ka ny hovalahy no manantoana tsy voky. [Rinara 1974 #2880]
Ny Andriandahy no manao didy fisaka, koa ny hovalahy no manantoana tsy voky. [Houlder 1895 #628, Veyrières 1913 #2318]
Traduction française Le maître (litt. le noble) fait des tranches minces, et son serviteur (litt. le Hova - le bourgeois) qui le sert ne mange pas à sa faim. [Houlder 1895]
Le maître noble coupe des tranches minces, et le hova son serviteur a faim. [Veyrières 1913 #2318]

Proverbe Omby tsy mandà fizara, hova tsy mandà Andriana. [Rinara 1974 #3443]
Omby tsy mandà fizara ; hova tsy mifidy andriana. [Houlder 1895, Veyrières 1913]
Traduction française Un boeuf ne refuse pas ce qu' on lui donne; un Hova ne choisit pas son Souverain. [Houlder 1895]
Un boeuf ne refuse pas la ration qu'on lui donne ; un Hova ne choisit pas son souverain. [Veyrières 1913]
Interprétation française Le mot Hova a deux sens: employé par les Européens, il désigne tous les habitants de l'Imerina, mais parmi les Merina il désigne les gent des castes libres qui ne sont pas nobles, donc la classe moyenne, entre les esclaves ("andevo") et la noblesse ("andriana"). C' est dans ce dernier sens, le sens propre, que ce mot est pris dans les proverbes. [Houlder 1895]

Proverbe Raha manao toloho mampirehoka omby, raha manao hovalahy mampiady andriana, dia lavinay marin-drano. [Veyrières 1913 #480]
Traduction française Si quelqu' un imite le coucou qui fait rugir les boeufs par son cri, si un Hova met la discorde entre les seigneurs, nous sommes vraiment contre eux. [Veyrières 1913]
Interprétation française Si quelqu' un met le désordre entre les chefs et trouble l'État, nous nous lèverons contre lui. [Veyrières 1913 #480]

Proverbe Sakalava hova avara-pianarana. [Veyrières 1913 #6192]
Traduction française C' est un Sakalava qui est Hova et à la place d' honneur pour ce qui est du savoir. [Veyrières 1913 #6192]
Interprétation française Se disait d' un campagnard sage et instruit. [Veyrières 1913 #6192]

Proverbe Tolon-trova : ny an-tratra tsy lavo alao koa raiben’ ialahy. [Samson 1965 #T86]

Proverbe Vangàna amin-trova : izay tia resy. [Samson 1965 #V14]

Index