Index

Proverbes : hanina

Proverbe Akoholahy maneno an-tsena: tsy hery, fa alahelo ny tanana nilaozana. [Cousins 1871 #63]
Akoholahy maneno an-tsena : tsy hery fa hanina ny tany nilaozana. [Rinara 1974]

Proverbe Antsontsany hoatry ny fihinanana fadin-kena : hanina mafana, mandoro ; hanina mangatsiaka, miraikitra amin' ny lanilany. [Veyrières 1913 #5644]
Antsontsany ohatra ny fihinana fadin-kena : hanina mafana, mandoro; hanina mangatsiaka, miraikitra amy ny lanilany. [Cousins 1871]
Antsontsany ohatra ny fihinanana fadin-kena : hanina mahamay mandoro, hanina mangatsiaka, miraikitra an-danilany. [Rinara 1974 #292]
Traduction française Chercher difficultés et querelles comme l' intérieur de boeuf, quand on le mange : chaud, il brûle ; froid, il s' attache au palais. [Veyrières 1913]
Interprétation française Il faut en tout un juste milieu ; ce proverbe se disait des gens trop hésitants. [Veyrières 1913 #1198]
Se disait des personnes difficiles de caractère. [Veyrières 1913 #5644]

Proverbe Asesiky ny fitia sy ny hanina azy, ka tsy mahalala masoandro ho faty. [Houlder 1895 #1752, Cousins 1871 #290]
Asesiky ny fitia sy ny hanina izy, ka tsy mahalala masoandro ho faty. [Veyrières 1913 #5064]
Traduction française Être tellement amoureux qu' on ne voit pas la nuit venir, quand il faudrait retourner chez soi. [Houlder 1895]
Pressé par l' amour et le regret, il ne connaît plus le coucher du soleil. [Veyrières 1913 #5064]
Interprétation française Se disait des débauchés. [Veyrières 1913 #5064]

Proverbe Atao adala ka tezitra: vary misy ro ka haronina, sisan' Idalo ka hanina. [Rajemisa 1985]
Atao adala ka tezitra: vary misy ro ka haronina, sisan' ny Idalo ka hanina. [Houlder 1895 #1652]
Atao adala ka tezitra, vary misy ro ka haronina, tanan-tsy mioza ka enti-mitsabaka. [Cousins 1871 #291]
Atao ho adala ka tezitra, nefa vary misy ro ka haronina, sisan' Idalo ka hanina. [Veyrières 1913 #2060]
Atao ho adala ka tezitra, nefa vary misy ro ka haronina, tanan-tsy mioza ka enti-mitsabaka. [Veyrières 1913 #2060]
Interprétation malgache Enti-milaza olona tezitra raha atao hoe adala, kanefa ny toetra amam-pombany rehetra mitory toetran' olona adala. [Rajemisa 1985]
Traduction française Il s' irrite de ce qu' on le traite de sot, et cependant il met la main dans le riz cuit avec de la sauce, il la plonge sans s' être lavé et il mange les restes d'Idalo. [Veyrières 1913 #2060]
On le traite d' imbécile et il se fâche: pourtant il prend avec la main du riz sur lequel on a mis de la sauce, et il mange les restes d' Idalo (nom de quelqu' un de malpropre, très probablement). [Houlder 1895]
Interprétation française Se disait de ceux qui protestent contre ce qu' on dit d' eux et qui cependant, par leur conduite, montrent la vérité de ce qui est allégué contre eux. [Veyrières 1913 #2060]

Proverbe Aza atao hala maina, hoatry ny vorondolo : tsy hohanin-kena, tsy hosotroin-dro, fa vonoim-poana. [Veyrières 1913 #5645]
Aza atao hala maina ohatra ny vorondolo: tsy ho hanin-kena, tsy hosotroin-dro, fa vonoim-poana. [Houlder 1895]
Aza atao hala maina toa vorondolo : tsy ho hanina, tsy halain-dro fa vonoim-poana. [Rinara 1974]
Traduction française Ne haïssez pas sans motif comme on hait le hibou ; on ne le mange pas, on n' en fait pas de bouillon, mais on le tue pour rien. [Veyrières 1913 #5645]
Ne haïssez pas sans raison comme on hait le hibou; on ne le mange pas, on n' en fait pas du bouillon, mais on le tue pour rien. [Houlder 1895]

Proverbe Aza manao tahaka ny ambiaty hianao : mahalala ny taon-kamoazana, fa tsy manam-boa. [Cousins 1871 #507]
Aza manao tahaka ny ambiaty : mahalala taon-kamoazana fa tsy manam-boa. [Rinara 1974 #580]
Toy ny ambiaty : mahalala taona fa tsy misy voany ho hanina. [Rinara 1974 #274]

Proverbe Aza manao voan-tapia : iray no hanina telo no aloa. [Rinara 1974 #636]
Aza manao voatapia : iray no arapaka ka telo no aloa. [Veyrières 1913 #5650, Cousins 1871 #549]
Traduction française Que ce ne soit pas comme le fruit du tapia : on en avale un, ou en crache trois. [Veyrières 1913 #5650]
Interprétation française Esprit de contradiction. [Veyrières 1913]

Proverbe Be loha mangataka ka mandra-pitsidika, lany ny hanina. [Rinara 1974 #870]
Be loha nangataka: mandra-pitsidika lany ny hanina. [Cousins 1871 #751]

Proverbe Hanina am-bolony. [Veyrières 1913 #286]
Traduction française Traiter les affaires sérieuses sans examen et sans discernement, c' est comme si l' on mangeait une poule avec les plumes. [Veyrières 1913 #286]

Proverbe Hanina azy fa toa tsy hahazo, hoy ilay boka manani-boara. [Rinara 1974 #1271]
Hanina azy, toy ny boka manani-boara. [Veyrières 1913 #1999]
Hanina azy, toy ny boka nanani-boara. [Cousins 1871]
Traduction française Pur regret, comme le lépreux qui est monté sur un figuier. [Veyrières 1913 #1999]
Interprétation française Se disait de l'impuissance. [Veyrières 1913 #1999]

Proverbe Hanina omena andevolahy : tsy tian-kano, tian-kano. [Veyrières 1913 #552, Abinal 1888]
Toy ny hanina omena andevo : "Tian-kano, tsy tian-kano". [Houlder 1895 #1564, Cousins 1871 #3195]
Toy ny hanina omena mpanompo : tian-kano, tsy tian-kano. [Rinara 1974 #4283]
Traduction française Comme la nourriture qu' on donne aux esclaves: qu' ils l'aiment ou qu' ils ne l' aiment pas, il faut qu'ils la mangent. [Houlder 1895]
Nourriture donnée à un esclave: qu'elle soit bonne ou mauvaise à manger, il est obligé de la manger. [Abinal 1888]
Nourriture qu' on donne à l' esclave : qu' elle soit bonne ou mauvaise, il est obligé de la manger. [Veyrières 1913 #552]
Interprétation française Il faut se contenter de tout ce qui vient des supérieurs. [Abinal 1888]
Ils n' ont pas le choix. [Houlder 1895]
Se disait des travaux qu'on était obligé de faire. [Veyrières 1913 #552]

Proverbe Hanina voaray maty afo ka ny vava tsy mba maizina. [Rinara 1974]
Hanina voaray maty afo : ny vava tsy mba maizina. [Veyrières 1913 #4489, Cousins 1871 #1027]
Hanina voaray maty jiro ka ny vava tsy mba maizina. [Rinara 1974]
Traduction française Nourriture prise au moment où le feu s' éteint : la bouche n' est jamais dans l' obscurité. [Veyrières 1913 #4489]
Interprétation française Les Malgaches prenaient leur repas autour du feu et restaient ensuite à causer ; le feu s' éteignait peu à peu. Le sens est qu' il n'y a pas besoin d'y voir pour manger. [Veyrières 1913 #4489]

Proverbe Hoatry ny taizan-drenibe : voky hanina, fa tsy mitombo saina. [Veyrières 1913 #971]
Hoatry ny zaza taizan-drenibe : voky hanina, fa tsy mitombo saina. [Veyrières 1913 #971]
Zaza taizan-drenibe : voky hanina fa votsa saina. [Rinara 1974 #5102]
Traduction française Enfant élevé par sa grand-mère : il est bien repu, mais il ne grandit pas en sagesse. [Veyrières 1913 #971]
Interprétation française Se disait des enfants auxquels on laissait de la fortune mais qu' on avait mal élevés. [Veyrières 1913 #971]

Proverbe Hoditra azon' antitra : tsy hanina fa tanontanonina foana. [Veyrières 1913 #1814]
Hoditra azon’ antitra : tsy hanina, fa tanontanoniny foana. [Cousins 1871 #1090]
Hoditra azon' antitra : tsy haniny fa tanontanoniny foana. [Rinara 1974 #1363]
Traduction française Vieillard qui a pris une peau : il ne la mange pas, mais il reste assis à côté. [Veyrières 1913 #1814]
Interprétation française Se disait des gens qui prenaient par pure malice, sans pouvoir se servir de ce qu' ils prennent ; le vieillard n' a pas de dents, il ne peut pas mâcher la peau. [Veyrières 1913 #1814]

Proverbe Homan-tena hoatry ny tantely merik' andro. [Veyrières 1913]
Mihinan-tena (homana ny azo) ohatra ny tantely merik' andro. [Rinara 1974]
Mihinan-tena, toy ny tantely merika andro. [Houlder 1895 #781, Cousins 1871 #1774]
Mihinan-tena toy ny tantely merik' andro. [Veyrières 1913]
Tantely merika andro : ny ao an-trano ihany no hanina. [Cousins 1871]
Tantely merik' andro : ny an-trano ihany no hanina. [Veyrières 1913 #2408]
Tantely merik' andro : ny ao an-trano no hanina. [Rinara 1974 #4099]
Tantely merik' andro : ny ao an-trano no haniny. [Veyrières 1913 #2408]
Traduction française Le prodigue se consume lui-même comme les abeilles par un temps de bruine. [Veyrières 1913]
Par les temps de bruine, le miel qui est à l' intérieur de la ruche est mangé par les abeilles. [Veyrières 1913 #2408]
Se manger soi-même comme les abeilles quand le temps est à la pluie. [Houlder 1895]
Interprétation française Elles ne peuvent sortir de la ruche et mangent du miel quelles ont déjà fait. [Houlder 1895]
Par les temps de bruine les abeilles ne sortent pas et elles mangent le miel qui est à l' intérieur de la ruche. [Veyrières 1913 #2368]
Se disait de ceux qui mangent leurs biens. [Veyrières 1913 #2408]

Proverbe Ilaozanao mbola tsy manaritra aho, ka hanina anao no androatokon' aretina. [Rinara 1974 #1396]
Ilaozanao mbola tsy manaritra aho, ka ny hanina anao no androatokon' aretina. [Houlder 1895 #1990]
Ilaozanao mbola tsy manaritra aho, ka ny hanina anao no androa-tokon' ny aretina. [Veyrières 1913]
Traduction française Vous me laissez avant que je sois guéri, et le désir que j' ai de vous voir fait les deux tiers de ma maladie. [Veyrières 1913 #2793]
Vous me quittez avant que je sois guéri, et l' ennui de vous forme les deux tiers de ma maladie. [Houlder 1895]

Proverbe Irery tena manan-tsoavaly : sady mitaingina no mamahy. [Cousins 1871 #1144]
Irery tena manan-tsoavaly : sady mitaingina no manome hanina azy. [Rinara 1974 #1444]

Proverbe Kamboty tsy mba midongy sao lanin' ny velon-dray aman-dreny ny hanina. [Rinara 1974 #1596]

Proverbe Kibo manina tsy mahatsiaro hanina. [Veyrières 1913 #2602]
Traduction française Estomac plein de tristesse et de regrets, ne pense pas à manger. [Veyrières 1913 #2602]
Interprétation française Ce proverbe est fait d' assonance : manina regretter et hanina manger. [Veyrières 1913 #2602]

Proverbe Lokan' ankizy, ka izay azo dia hanina. [Veyrières 1913 #2381]
Lokan' ankizy ka ny azo dia hanina. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Enti-milaza ny loka omena eo no ho eo. [Rajemisa 1985]
Traduction française Jeux d'enfants : ce qu' ils attrapent, ils le mangent. [Veyrières 1913 #2381]
Interprétation française Se disait des gens ne sachant pas économiser, mais dépensant l' argent à mesure qu' ils en ont. [Veyrières 1913 #2381]

Proverbe Mampisalasala ohatra ny mitsako vozon' akoho : hatelina toa taolana, haloa toa nofony. [Rinara 1974]
Mampisalasala, ohatra ny mitsako vozon’ akoho ; hatelina, toa taolana; haloa, toa nofony ihany. [Cousins 1871]
Manalasala ohatra ny vozon' akoho tanora. [Rajemisa 1985]
Manalasala ohatra ny vozon' akoho tanora; hanina toa taolana, avala toa nofony ihany. [Rajemisa 1985]
Salasala mivozon’ akoho tanora : haloa, toa nofony ; hatelina, toa taolana. [Nicol 1935 #280, Veyrières 1913]
Salasala toa vozon' akoho tanora : haloa toa nofony, hatelina toa taolana. [Rinara 1974 #3816]
Interprétation malgache Enti-milaza zavatra tsy hita hatao ho tsara na ratsy ka manahirana ny saina ny manapaka na hitana na hamela azy. [Rajemisa 1985]
Traduction française Ambigu ou équivoque comme le cou d’un jeune poulet : le rejeter? mais c’est de la chair ; l’avaler ? mais c’est de Vos. [Nicol 1935 #280]
Ni l' un ni l' autre, tel le cou d' un poulet : si on veut le rejeter, il semble cependant que c' est de la chair ; si on veut l' avaler, il semble que c' est un os. [Veyrières 1913 #4590]
Interprétation française Se disait pour signifier l' incertitude, quand on se demandait par exemple si un procédé dénotait amitié ou hostilité. [Veyrières 1913 #4590]

Proverbe Mangahazo mangidy malemy: hanina amin' ny lemim-panahiny. [Rajemisa 1985]
Mangahazo mangidy malemy, ka hanina amin' ny lemim-panahiny. [Houlder 1895 #383, Veyrières 1913 #5960, Rinara 1974 #2100]
Interprétation malgache Raha tsy maintsy mandray vola na zavatra manana toetra mifangaroharo, ny toetra tsara ananany no jerena. [Rajemisa 1985]
Traduction française Le manioc amer et tendre: c' est sa tendreté qui le fait manger. [Houlder 1895]
Le manioc amer et tendre, on le mange à cause de sa tendresse. [Veyrières 1913 #5960]

Proverbe Maniry hanina an-tenda, hoatry ny amboa miambozon-koditra. [Veyrières 1913 #5859]
Maniry manitra ohatra ny alika miambozon-koditra. [Akademia 2005, Rinara 1974, Rajemisa 1985]
Nahoana no maniry manitra tahaka ny alika miambozon-koditra ? [Rinara 1974 #179]
Interprétation malgache Entina milaza olona mitsiriritra zava-tsoa izay lavitra azy sy mety ho sarotra ny hahazoana azy nefa tsy lavitra azy dia efa misy an'io zavatra tsiriritiny io saingy tsy azony alaina ho azy akory. [Akademia 2005]
Entina milaza olona tsy lavitra zava-tsoa iray, nefa tsy afaka haka azy fa mitsiriritra lava eny. [Rajemisa 1985]
Eo akaikin' ny zavatsoa iray lalandava, nefa tsy afaka hanararaotra. [Rajemisa 1985]
Maniry hahazo zavatra mahafinaritra izay eo akaikin' ny tena lalandava, nefa tsy ho azo na oviana na oviana. [Rajemisa 1985]
Traduction française Désirer une nourriture qu' on a à la gorge, c' est comme le chien qui a un collier en peau. [Veyrières 1913 #5859]

Proverbe Ny ankizy no tia tsapa fatana, ny ray aman-dreny no tia tonotono. [Rajemisa 1985]
Ny zaza no tia tsapa-fatana, dia ry zareo vaventy no tia tono hanina. [Rinara 1974 #3381]
Ny zaza no tia tsapa fatana, ny ray aman-dreny no tia tono hanina. [Veyrières 1913 #992, Cousins 1871 #2534]
Interprétation malgache Enti-milaza ny toetran' ny lehibe izay tsy miafina amin' ny ankizy ka mazàna no alainy tahaka. [Rajemisa 1985]
Traduction française Si les enfants aiment à tripoter le feu, c' est que les parents aiment à manger des grillades. [Veyrières 1913 #992]
Interprétation française Les enfants imitent les parents. [Veyrières 1913 #992]

Proverbe Ny fitia aza atao tsy mivaly ohatra ny hanina nomena boka. [Rinara 1974]
Ny fitia aza atao tsy mivaly, toy ny hanina omem-boka. [Houlder 1895 #2034, Veyrières 1913 #5116]
Traduction française Que l' affection ne reste pas sans récompense, comme la nourriture qu' on donne à un lépreux. [Houlder 1895]
Que l' amour ne reste pas sans récompense comme la nourriture qu' on donne à un lépreux. [Veyrières 1913 #5116]
Interprétation française Quand on donne à manger à un lépreux, on ne désire pas qu' il vous rende la pareille! [Houlder 1895]

Proverbe Ny jinjanay, ny ambeo no hanina, fo era. [Veyrières 1913 #5816]
Traduction française La récolte est brûlée, la réserve est mangée, que faire ? mon coeur est en délibération. [Veyrières 1913]

Proverbe Ny omby mahia no hanina, ny ao am-pahitra mahamena-maso. [Houlder 1895 #1442]
Ny omby mahia no hanina, ny ao am-pahitra no mahamena-maso. [Rinara 1974 #3192]
Ny omby mahia no hohanina, ny am-pahitra no mahamena-maso. [Cousins 1871 #2376, Veyrières 1913]
Ny omby mahia no ho hanina, ny be no mahamena-maso. [Veyrières 1913]
Traduction française Si l' on mange un bœuf maigre (sans récriminer), c' est par honte des autres qui sont dans le parc. [Houlder 1895]
Si on mange les boeufs maigres, c' est par considération pour les boeufs qui sont dans le parc. [Veyrières 1913]
Interprétation française Se disait des parents pauvres. [Veyrières 1913 #2549]

Proverbe Ny vitsika no keliray, ny fanompoana no mafy : mivoaka, mitondra tany ; miditra, mitondra hanina ; kanefa nony tonga, ny tsy naka no homana. [Veyrières 1913 #731, Cousins 1871 #2481]
Traduction française Si les fourmis sont chétives, c' est que leur corvée est rude : en sortant elles portent de la terre ; en rentrant elles apportent des provisions ; mais quand elles arrivent, c' est celui qui n' a pas amassé qui mange tout. [Veyrières 1913 #731]
Interprétation française Ce proverbe qui s'appliquait aux exacteurs, fait allusion au serpent renimandotra ; les Malgaches disaient que ce serpent habitait les fourmilières et était nourri par les fourmis qui à leur tour mangeaient son cadavre. [Veyrières 1913 #731]

Proverbe Rafotsibe mihinam-boangory tokana : tapahina poritra, hanina amin' izao malaky lany. [Rinara 1974 #3514]
Rafotsibe mihinam-boangory tokana: tapahina, poritra; hanina, malady lany. [Houlder 1895]
Rafotsibe nihinam-boangory tokana: tapahina, poritra ; abosika, malady lany. [Veyrières 1913 #1919, Cousins 1871]
Traduction française La vieille femme qui veut manger un unique hanneton: si elle le partage en deux, elle l' écrase; si elle n' en fait qu' une bouchée, il est bientôt avalé (et le plaisir est de bien courte durée). [Houlder 1895]
Vieille qui n' a qu' un hanneton à manger : si elle le partage, elle le presse et il ne reste plus que la peau ; si elle l'avale, il est vite mangé. [Veyrières 1913 #1919]
Interprétation française Se disait des pauvres. [Veyrières 1913 #2500]

Proverbe Raha noana hianao atakalonao hanina. [Veyrières 1913 #5473]
Traduction française Si vous avez faim, vous m' échangerez pour ce qui se mange. [Veyrières 1913 #5473]
Interprétation française Paroles de femmes, pour reprocher à un homme son peu d'amour. [Veyrières 1913 #5473]

Proverbe Rano tsy androana, tsy mahafatseroka, lamba tsy atafy, tsy mahafana, ny vary tsy hanina, tsy mahavoky, ny raharaha tsy atao, tsy lavorary. [Rinara 1974 #3714]
Rano tsy androana tsy mahafa-tseroka, ny lamba tsy atafy tsy mahafana, ny vary tsy hanina tsy mahavoky, ny raharaha tsy atao tsy mety lavorary. [Houlder 1895 #725, Veyrières 1913 #3969]
Traduction française L' eau dans laquelle on ne se baigne pas n' enlève pas la crasse; un vêtement qu' on ne met pas ne préserve pas du froid; le riz qu' on ne mange pas ne rassasie pas; le travail qu' on ne fait pas ne peut réussir. [Houlder 1895]
L' eau dans laquelle on ne se trempe pas n' enlève pas la crasse, le vêtement qu' on ne porte pas ne réchauffe pas, le riz qu' on ne mange pas ne rassasie pas, ainsi le travail qu' on ne fait pas ne réussit pas. [Veyrières 1913 #3969]

Proverbe Sorohitra, ka torahan-tsy ho hanina. [Veyrières 1913 #2407]
Traduction française Ce qu' on gâte sans en tirer profit, c' est comme une alouette qu' on tue d' un coup de pierre et qu' on ne mangera pas. [Veyrières 1913 #2407]
Interprétation française Beaucoup de Malgaches s' interdisaient superstitieusement de manger les alouettes. [Veyrières 1913 #2407]

Proverbe Tapian' Imamo : iray no hanina ka telo no aloa. [Rinara 1974 #4103]

Proverbe Tendrom-pary avy amin' andriana tsy hanina irery. [Veyrières 1913 #483]
Traduction française Tête de canne à sucre donnée par le souverain ou par un seigneur : ce n' est pas seulement un mets, c' est un honneur. [Veyrières 1913 #483]
Interprétation française Se disait des cadeaux faits par le souverain, les seigneurs ou une personne de condition distinguée. [Veyrières 1913 #483]

Proverbe Toy ny rambon' osy : hanina mahavoafady, ariana rambon-karena. [Rinara 1974 #4315]

Proverbe Tokantrano tsy ampoizina, ka hanin-tonta no hanina. [Veyrières 1913 #1238, Cousins 1871 #3108]
Tokantrano tsy nampoizina, ka hanin-tonta no hanina. [Rinara 1974 #4155]
Traduction française Ménage qu' on ne soigne pas : on s' y nourrit de mets grossiers. [Veyrières 1913 #1238]

Proverbe Torahan-kariana toy ny sorohitra ambony fasana. [Veyrières 1913 #2924]
Torahan-tsy hohanina, toy ny sorohitra ambony fasana. [Houlder 1895 #427, Cousins 1871 #3143]
Torahin-tsy ho hanina tahaka ny sorohitra ambony fasana. [Rinara 1974]
Traduction française C'est comme l' alouette sur un tombeau : si elle est chassée avec des pierres et si elle est tuée, on ne peut pas la manger mais il faut la jeter. [Veyrières 1913 #2924]
Qu' on tue sans vouloir le manger, comme une alouette sur un tombeau. [Houlder 1895 #427]
Interprétation française C' était là une des nombreuses prescriptions superstitieuses ; se disait des gens sans pudeur. [Veyrières 1913 #2924]

Proverbe Trafon-kena be rano : hanina amy ny lazany. [Cousins 1871 #3262]
Trafon-kena be rano : hanina amin' ny lazany. [Veyrières 1913 #4613]
Trafon-kena be rano ka hanina amin' ny lazany. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Enti-milaza ny zavatra tsara nefa tsy ny tokony ho izy no nandrahoana na nanaovana azy; ilazana ny olo-mahay nefa tsy dia manao ahoana akory ny zava-bitany. [Rajemisa 1985]
Traduction française Bosse de boeuf cuite avec beaucoup d' eau : elle n' est pas bonne, mais on la mange parce qu' elle est célèbre. [Veyrières 1913]
Interprétation française La bosse de boeuf était très appréciée. Le sens du proverbe est que la renommée supplée parfois à la beauté, à la qualité. [Veyrières 1913]

Proverbe Tsy ankaninona toy ny trondro maimbon-dReningaraka : hanina, mahamaimbo rezatra ; ariana, zava-manasatra ; tehirizina, lo ; ahahy, anozonan' ny olona. [Veyrières 1913 #6093]
Traduction française Dont on ne sait quoi faire comme le poisson trondro de Reningaraka lorsqu' il sent mauvais : si on le mange, on a l' haleine mauvaise ; si on le jette, on le regrette comme une chose pour laquelle on s' est fatigué ; si on le conserve, il se pourrit ; si on le fait sécher, on est maudit par les gens. [Veyrières 1913 #6093]
Interprétation française La juste mesure est difficile à atteindre. [Veyrières 1913 #6093]

Proverbe Tsy misy manga hoatry ny voantay ; fa raha ratsy fila hanina, vazina. [Veyrières 1913 #3084]
Tsy misy manga noho ny voantay, fa raha ratsy fila hanina, mahavazina. [Rinara 1974 #4728]
Tsy misy manga ohatra ny voantay; fa raha ratsy fila hanina, vazina. [Cousins 1871]
Traduction française Rien n' est aussi beau qu' un bousier, mais il est déshonoré parce qu' il cherche sa nourriture dans l' ordure. [Veyrières 1913 #3084]
Interprétation française La beauté n' empêche pas le déshonneur. [Veyrières 1913 #3084]

Proverbe Tsy satrin' ny mpiasa ny ho be herikerika, fa ny mpanatitsakafo no mivezivezy. [Rinara 1974 #4790]
Tsy satrin' ny mpiasa ny miherikerika, fa ny mpitondra hanina no mivezivezy. [Veyrières 1913 #3422]
Tsy satrin’ ny mpiasa no miherikerika, fa ny mpitondra hanina no mivezivezy. [Cousins 1871 #3577]
Traduction française Si le travailleur des rizières se retourne, ce n' est pas qu' il le veuille, mais c' est que le porteur de vivres rôde çà et là. [Veyrières 1913 #3422]
Interprétation française Se disait des envoyés qui changent les termes de la commission : ce n' est pas la commission qui veut être changée mais c' est le commissionnaire qui la change. [Veyrières 1913 #3422]

Proverbe Voalavo manaiki--by, ka ny tsy laitra hanina no hanihaniny. [Veyrières 1913 #2125]
Voalavo manaiki--by ka ny tsy laitran' ny nify no vazivazina. [Rajemisa 1985]
Voalavo manaiki--by ka ny tsy laitry ny nify no hanihanina. [Abinal 1888 #843]
Voalavo manaiki--by, ka ny tsy laitry ny nify no vazivazina. [Veyrières 1913 #6333]
Voalavo nanaiki--by : ny tsy laitry ny nify avy no inanina. [Rinara 1974 #4977]
Voalavo nanaiki--by: ny tsy laitry ny nify avy no mba hanihanina. [Cousins 1871 #3695, Nicol 1935]
Interprétation malgache Enti-milaza ireo manandranandram-poana ka ny tsy azo atao no naikanaikana. [Rajemisa 1985]
Traduction française Celui qui tente l' impossible est comme le rat qui veut ronger le fer et s' attaque à plus fort que lui. [Veyrières 1913 #6333]
Rat qui ronge du fer : pourquoi s’attaquer à plus fort que ses dents ? [Nicol 1935 #291]
Tenter l' impossible, c' est faire comme le rat qui mord du fer : il veut manger ce qui ne peut pas être mangé. [Veyrières 1913 #2125]
Interprétation française Se disait de ceux qui voulaient l'impossible. [Veyrières 1913 #2125]

Index