Index

Proverbes : basy

Proverbe Ady basy aman--defona. [Veyrières 1913 #6265]
Traduction française Combat au fusil et à la lance. [Veyrières 1913 #6265]
Interprétation française Combat acharné. [Veyrières 1913 #6265]

Proverbe Angalisa rovi-kazo, ka anarany no sisa. [Houlder 1895 #1331]
Angalisa rovi-kazo, ka anaran-tsy very no sisa. [Rinara 1974]
Angalisa rovi-kazo, ka ny anarana no sisa. [Veyrières 1913 #407]
Angalisa rovi-kazo : ny anarany no sisa. [Cousins 1871 #229]
Basy angalisa rovi-kazo: anaran-tsy very no sisa. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Entimilaza zavatra, na olona koa aza, izay nahavita be tamin' ny androny, nefa efa antitra na simba ka ny anarany sisa mijanona. [Rajemisa 1985]
Traduction française Fusil anglais dont la crosse est usée : le nom seul lui reste. [Veyrières 1913 #407]
Un fusil dont le fût est vermoulu, il n' a plus de fusil que le nom. [Houlder 1895]
Interprétation française "Angalisa" est le nom du mousquet à pierre introduit à Madagascar d'Angleterre, il y a une centaine d' années. [Houlder 1895]
Se disait des guerriers usés par l' âge et la maladie ; et aussi de toutes les personnes ou choses usées. [Veyrières 1913 #407]

Proverbe Basy ambiaty ka tapaka anio soloana rahampitso. [Rinara 1974 #851]
Basy ambiaty, tapaka anio dia soloana rahampitso. [Veyrières 1913 #1498, Houlder 1895]
Traduction française Fusil d' enfant, fait avec une tige creuse de l' arbre ambiaty : cassé aujourd' hui, il est remplacé demain. [Veyrières 1913]
Un fusil (jouet) formé d' une tige creuse d' "ambiaty" (arbuste): s' il se casse aujourd' hui, on le remplace demain. [Houlder 1895]
Interprétation française Cela ne coûte pas cher! [Houlder 1895]
Chose sans valeur. [Veyrières 1913]

Proverbe Basy atifi-baratra ka ny kely indray no maninana ny lehibe. [Rinara 1974 #852]
Basy atifi-baratra, ka ny kely indray no mitifitra ny lehibe. [Houlder 1895 #1342]
Basy atifi-baratra : kely mihaika ny lehibe. [Veyrières 1913]
Basy atifi-baratra: ny kely indray no kely mihaika ny lehibe. [Cousins 1871 #739]
Basy atifi-baratra: ny kely indray no mitifitra ny lehibe. [Cousins 1871 #739, Nicol 1935 #31, Veyrières 1913]
Traduction française Fusil avec lequel on tire sur la foudre : c' est un petit qui tire sur un grand et le provoque. [Veyrières 1913 #760]
Fusil qui tire vers la foudre; c’est le petit qui provoque le grand. [Nicol 1935 #31]
Un fusil servant à tirer sur la foudre: c' est le plus petit qui s' attaque au plus grand. [Houlder 1895]
Interprétation française Les petits ne doivent pas s' attaquer aux grands. [Veyrières 1913 #760]

Proverbe Basy atifikavana ka arangaranga ihany. [Rajemisa 1985]
Basy atifi-kavana : tsy afenina fa arangaranga. [Rinara 1974 #866]
Basy hatifi-kavana : arangaranga lahatea. [Samson 1965 #B4]
Interprétation malgache Enti-milaza fa tsy mba mihatsaravelatsihy ny tena ka na hamely aza dia aharihary ny atao. [Rajemisa 1985]

Proverbe Basy jala fito : tsy azoñi ty latsa, tsy ahoañi ty pañarivo. [Poirot & Santio: Vezo]
Basi-na ariary fito: tsy takatry ny ory, tsy tian' ny mpanana. [Rajemisa 1985]
Basin' ariary fito : sady tsy tian' ny mpanana no tsy takatry ny ory. [Rinara 1974 #850]
Basin' ariary fito: tsy tian' ny mpanana ary tsy takatry ny mahahelo. [Rajemisa 1985]
Basin’ ariary fito: tsy tian’ ny mpanana, tsy takatry ny malahelo. [Cousins 1871]
Salasala ohatra ny basin' ariary fito: tsy takatry ny malahelo, tsy tian' ny mpanana. [Houlder 1895]
Traduction française Douteux comme un fusil de sept piastres: les pauvres ne peuvent l' acheter, les riches ne l' aiment pas. [Houlder 1895]
Un fusil à trente-cinq FMG : ceux qui sont pauvres ne peuvent l'acquérir, les riches le dédaignent. [Poirot & Santio: Vezo]

Proverbe Basy mahalasa lavitra. [Veyrières 1913 #4744]
Tafondro mahalasa lavitra. [Veyrières 1913 #4744]
Traduction française Ce sont fusils ou canons qui portent loin. [Veyrières 1913 #4744]
Interprétation française Se disait des paroles ayant une longue portée. [Veyrières 1913 #4744]

Proverbe Basy mamahan-tenany. [Veyrières 1913 #2073]
Traduction française C' est un fusil qui se charge tout seul. [Veyrières 1913 #2073]
Interprétation française Surnom donné par le sage Andriamampandry, conseiller du roi, à l' un des fils d' Andriamasinavalona, pour dire qu' il était sans sagesse ; on l' appliquait à ceux qui, venus en visite, ne mangeaient que ce qu'ils avaient apporté. [Veyrières 1913 #2073]

Proverbe Basy maty. [Veyrières 1913 #2999]
Traduction française C' est un fusil détraqué. [Veyrières 1913 #2999]
Interprétation française On donnait ce surnom aux personnes éhontées. [Veyrières 1913 #2999]

Proverbe Basy tapaka talata : tsy ananan-tsininy. [Rinara 1974]

Proverbe Basy tsy mipoaka. [Veyrières 1913 #350]
Traduction française Une conspiration tenue secrète jusqu' au moment de l' explosion, c' est comme un fusil qui n' éclate pas. [Veyrières 1913 #350]

Proverbe "Fara fahitana izao" , hoy ilay voa bala amin' ny masony. [Houlder 1895 #2050]
Fara fahitana izao," hoy ilay voa basy amy ny masony. [Cousins 1871 #932]
"Fara fahitana izao" hoy ilay voa basy amin' ny masony. [Veyrières 1913 #2787]
Traduction française C' est pour la dernière fois que je vois, dit celui qui a reçu un coup de fusil dans l' oeil. [Veyrières 1913]
"J' ai fini d' y voir" , dit celui qui vient de recevoir une balle dans l' œil. [Houlder 1895 #2050]
Interprétation française Analogue au français : voir trente-six chandelles. [Veyrières 1913 #2787]

Proverbe Fehy tafik' Andrianalinalina : tsy basy mipoaka, tsy ra mandriaka, ka fatin' olona koa eran-tany. [Veyrières 1913 #418]
Traduction française Conduire l' armée à la manière d' Andrianalinalina : les fusils ne partent pas, le sang ne coule pas, et cependant la terre est jonchée de cadavres. [Veyrières 1913 #418]
Interprétation française Le chef Andrianalinalina administrait le tanguin à ses soldats qui mouraient empoisonnés. Se disait des chefs qui traitaient mal leurs soldats. [Veyrières 1913 #418]

Proverbe Hanao akory amin' ny efa nanaiky : hiady ka tsy niady fe be basy! [Rinara 1974]
Hanao akory efa nanaiky : hiady, ka tsy niady fe be basy. [Veyrières 1913 #423, Cousins 1871 #1022]
Traduction française Que pouvez-vous prétendre une fois soumis ? combattre ? pourquoi ne l' avez-vous pas fait alors que vous aviez beaucoup de fusils ? [Veyrières 1913 #423]
Interprétation française Formule pour dire qu'il faut se soumettre, et dans un sens plus général, qu' il est trop tard pour revenir en arrière. [Veyrières 1913 #423]

Proverbe Izay be no basy. [Rinara 1974 #1482]
Izay be no basy, ny vitsy lanin' ny vitsika. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Tailalaon-teny enti-milaza fa ny fitambaran' ny maro no handresena ary tsy maharesy ny tena koa. [Rajemisa 1985]

Proverbe Mahafinaritra ahy ny fitanany basy na tsy mahay mitifitra aza. [Rinara 1974]

Proverbe Manondro basy. [Veyrières 1913 #357]
Traduction française Se révolter, c' est diriger les fusils vers les chefs. [Veyrières 1913 #357]

Proverbe Mpanihika ka manadino tandroho; mpianala ka manadino famaky; mpitifitra ka manadino bala. [Houlder 1895 #1724]
Mpanihika manadino tandroho, mpianala manadino famaky, mpitifitra manadino basy : andao hiverina fa rahampitso manaraina. [Rinara 1974 #2594]
Traduction française Être pêcheur (au panier) et oublier son panier; être bûcheron et oublier sa hache; être tireur et oublier ses balles. [Houlder 1895]

Proverbe Ny be no basy. [Veyrières 1913 #444, Cousins 1871 #2194]
Ny be no basy, izay maro andrianina. [Rinara 1974 #188]
Ze be ro basy. [Poirot & Santio: Vezo]
Traduction française C' est le grand nombre qui vaut des fusils. [Poirot & Santio: Vezo, Houlder 1895 #242]
Le nombre remplace les fusils. [Veyrières 1913 #444]
Interprétation française Des soldats nombreux, même sans fusils, remportent la victoire ; l' union fait la force ; la quantité remplace la qualité. [Veyrières 1913 #444]

Proverbe Raha longo adala, izaho mba basy. [Cousins 1871, Rinara 1974]

Proverbe Toy ny Vazaha matim-basy, ka matin-java-nataony. [Houlder 1895 #1393]
Vazaha matim-basy, ka matin-java-natao. [Veyrières 1913 #3627]
Vazaha matim-basy : matin-draha hainy. [Samson 1965 #V43]
Vazaha matim-basy : matin-java-natao. [Rinara 1974 #319, Cousins 1871 #3654, Nicol 1935 #290]
Traduction française Blanc tué par un fusil : il est tué par son propre ouvrage. [Veyrières 1913 #3627]
Pareil à un "Vazaha" tué par un fusil; il a été tué par une chose qu' il a faite lui-même. [Houlder 1895]
Quand un vazaha meurt d’un coup de fusil, il est victime de sa propre invention. [Nicol 1935 #290]
Interprétation française Allusion au fait que les fusils venaient des Européens ; ce proverbe se disait de l' homme pris dans ses propres paroles ou victime de ses propres actions ; dans la guerre franco-hova, le chef Rakoto se servait de ce proverbe pour dire que les Malgaches se serviraient du fusil pour tuer les Français. [Veyrières 1913 #3627]
Le terme de "Vazaha" ne s' appliquait pas à tous les étrangers, mais seulement aux blancs d' Europe et d' Amérique, et non aux Hindous ou aux Arabes. [Houlder 1895]

Proverbe Toram-poana, tahaka an--drangahy Andriandambo, nolalovan' ny basin-dRabevitsika. [Rinara 1974 #270]
Toram-poana tahaka an--drangahy Andriandambo nolalovan' ny vava basin-dRabevitsika. [Veyrières 1913 #5734, Cousins 1871 #3146]
Traduction française Défaillir pour un rien, comme monsieur Andriandambo près duquel a passé la gueule du fusil de Rabevitsika. [Veyrières 1913]

Proverbe Tsy hanondro basy an' Ambohimanga sy Antananarivo. [Veyrières 1913 #463]
Traduction française Je ne dirigerai pas mon fusil contre Ambohimanga et Tananarive. [Veyrières 1913 #463]
Interprétation française Paroles dites par le roi de l' Imamo à Andrianampoinimerina pour l' assurer de ses intentions pacifiques. [Veyrières 1913]

Index